En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Semaine mouvementée à la Bourse de Paris
 

Cette semaine, la Bourse de Paris n'aura pas su comment réagir à la paralysie budgétaire aux Etats-Unis. Ce vendredi 4 octobre, elle s'accroche aux prévisions optimistes de l'Insee pour terminer dans le vert.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Et alors ? Est-ce que ce serait plus logique d'attendre que les policiers soient interdits de travailler pour faire venir les transporteurs de fond ? Bien sûr qu'ils ont fait ça tant que les polices étaient en état de fonctionner. Vous y voyez ce que vous voulez y voir.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    L'économie française qui n'a plus rien de dynamique tente désespérément de trouver des signes positifs de par le monde. Alors que l'économie américaine se satisfait de voir que l'Obamacare, catastrophique pour les entreprises (grandes ET petites, eux au moins ils s'en inquiètent, c'est pas comme "certains") est bloquée à ce jour par les républicains. L'économie américaine se porte bien. C'est le financement de l'état qui se porte mal. Or il y a là bas un principe merveilleux qui veut que c'est pas à l'acteur privé qui gagne sa vie de financer sans limite des incapables qui dépensent sans compter. Contrairement à "certains".

  • quedubon
    quedubon     

    ALERTE!!!!!!!!???????? Les USA font le plein des distributeurs de billets en Urgence!! admin / 2 heures auparavant ???????????? C’est un article parfaitement officiel du Financial Times repris par MarketWatch qui nous apprend que les banques américaines sont actuellement en train de procéder au rechargement massif de l’ensemble de leurs distributeurs automatiques avec de l’argent supplémentaire dans le cas où l’arrêt du gouvernement fédéral se poursuivrait, mais surtout qu’un échec du relèvement du plafond de la dette provoquerait une ruée vers les distributeurs. Les banques ajoutent jusqu’à 30% de plus d’argent que d’habitude à titre de précaution. Ce n’est pas bon signe. Mais alors pas du tout bon signe. Le Découvreur Source: Marketwatch ici

Votre réponse
Postez un commentaire