En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Arbitrages à risques autour de la loi Travail 

Manuel Valls entre Myriam El Khomri et Emmanuel Macron
 
Manuel Valls entre Myriam El Khomri et Emmanuel Macron - THOMAS SAMSON, AFP

Le gouvernement va présenter lundi une version remaniée de la loi El Khomri en modifiant les dispositions les plus contestées.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
5 opinions
  • transparente
    transparente     

    Et que font-ils d'après vous? Ils passent des nuits à chercher des solutions à nos problèmes.

  • beaudolo
    beaudolo     

    ok

  • beaudolo
    beaudolo     

    Cela fait 20 ans que ça dure. Dès qu’en France on essaie de desserrer l’étau des lois sociales, le parti des immobilistes monte au créneau. Dans cet amalgame on retrouve les syndicats, qui ne représentent que 8% de la population active, l’aile archéo-gauchiste avec l’aimable Mélenchon et les frondeurs du PS, les cheminots et autres défenseurs de leurs avantages acquis en or massif, les jeunes, c’est comme cela que les médias appellent les agitateurs de l’Unef, qui n’a fait que 3% de la population des étudiants avec 70 000 voix aux dernières élections. Tout ce beau monde, qui ne doit sa force qu’aux faiblesses d’un gouvernement qui dispose de la majorité absolue à l’Assemblée Nationale, bloquent régulièrement le pays. Comment s’étonner que Paris se retrouve, dans la dernière enquête menée en 2015 par Mercer (groupe spécialisé dans le conseil en RH auprès des grandes entreprises internationales), à la 71ème place du classement sur la « sécurité personnelle », en raison d’une part des 2 attentats mais aussi et surtout en raison d’un climat social jugé hostile !
    Serions-nous atteints du syndrome de Stockholm, le gouvernement se soumettrait à ceux qui prennent la France en otage. Il est emps de demander des comptes à ceux qui paralysent la France en manipulant l’opinion !!!

  • stef945
    stef945     

    Je comprend pas que l'on s'occupe aujourd'hui du chômage général,parce que le chômage ne touche pas que les jeunes mais ils ont des aides pourquoi !!!!! Il fallait sans occupé en début de mandat on en serait pas à 10,3% et plus peut être.

  • danbas84
    danbas84     

    Ce qui est drôle est que ces "arbitres" socialistes n'ont jamais travaillé de leur vie .....
    Amusant mais absurde !

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •