En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Carole Couvert dénonce 'un nouveau cadeau fait aux entreprises
 
Carole Couvert dénonce 'un nouveau cadeau fait aux entreprises" - BFM Business

La présidente de la CFE-CGC est revenue sur BFM Business sur le projet de loi réformant le code du travail. Elle dénonce, "en l'état", "un cadeau de plus fait aux entreprises" et se réserve le droit d'appeler les cadres à manifester contre ce texte. Ce qui serait une première depuis 5 ans.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
7 opinions
  • beaudolo
    beaudolo     

    Mais il y en a quand même des commentaires, le bazar des vacances pas totalement réparé, il y a sans doute des "malades" maintenant, bloqués dans leurs stations de ski?

  • beaudolo
    beaudolo     

    ah bon, o commentaire?

  • beaudolo
    beaudolo     

    J'ai compris pourquoi ça ne marche plus en France, en réalité nous sommes gouvernés par la rue!
    Mercid'afficher cette correction, BFM!

  • beaudolo
    beaudolo     

    oups

  • beaudolo
    beaudolo     

    J'ai compris pourquoi ça ne marche plus en France, en réalité nous sommes gouverner par la rue!

  • beaudolo
    beaudolo     

    Le 27 avril 1969, dans un référendum portant sur le transfert de certains pouvoirs aux régions et la fusion du Sénat avec le Conseil économique et social, de Gaulle proposait d'introduire des représentants des organisations professionnelles et syndicales au sein des conseils régionaux. La gauche, surtout les communistes, fervents opposants au Général, réussirent à convaincre les français de voter non au référendum. Le lendemain le général démissionna. Cinquante ans après, les français se rendent compte que la suppression du Sénat était une bonne initiative qui faisait faire au pays un pas en avant dans la modernité.
    Aujourd’hui, avec la loi El Khomri, nous assistons au même phénomène. Cette loi qui représente une avancée dans la législation du travail, fait l’objet d’un « matraquage de la part de la gauche de la gauche qui n’hésite pas à activer ces « cellules dormantes » (UNEF, Lycéens) pour faire pression sur le gouvernement en agitant le foulard rouge des « étudiants dans la rue ».
    Hollande ne démissionnera pas, car il n’a pas la classe d’un de Gaulle, mais dans quelques années les français se diront que cette loi était un bon début pour éviter la faillite de l’Etat français !

  • beaudolo
    beaudolo     

    Demander le retrait de la « loi travail » c’est donc préserver le « modèle social » actuel, c’est vouloir préserver un système qui, depuis 30 ans, a prouvé son inefficacité : chômage record, impôts records, déficits records, dette record, aides sociales record du monde, alors que bon nombre de pays, grâce à des réformes courageuses sont au plein emploi ou presque !!
    Qu’en disent nos « brillants » étudiants, savent-ils seulement tout cela ?

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •