En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
CGT Thierry Lepaon
 

Après trois importantes fédérations de la CGT, son ancien dirigeant, Louis Viannet, réclame la démission de Thierry Lepaon. Certains militants menacent aussi de cesser de payer leur cotisation.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • Odine
    Odine     

    Il récolte ce qu'il à semé il serait temps qu'ils atterrissent aussi ces responsables syndicaux qui n'aiment ni l'argent ni les riches en apparence du moins !!

  • milor
    milor     

    le milieu syndicale est le reflet du monde politique moi d abord.les subventions au syndicaliste la somme devrait correspondre aux nombres d adhérent a jour de cotisationet a partir de ce moment la dépense serait d avantage réfléchie. supprimer les heures syndicales trop souvent utiliser que pour son besoin personnel les exemples son courant

  • Joeux Noël !!!
    Joeux Noël !!!     

    Il se reconvertira comme Edouard Martin de Florange: député européen

  • LILLOIS
    LILLOIS     

    le paon fait la roue

  • sortilege
    sortilege     

    reconversion , pourquoi pas député européen ? édouard martin a ouvert la route !!!!!!

  • dani42
    dani42     

    En bon connaisseur du monde du travail et de la justice prud’homale il ne va pas démissionner, mais attendre d'être "licencié" pour toucher ou négocier de grosses indemnités. Ce n'est pas au vieux singe qu'on apprend à faire des grimaces, quand même.

    gouik
    gouik      (réponse à dani42)

    Je confirme, c'est la meilleure méthode, la faute ouvre droit aux assedic, le démission non...

  • Dan24
    Dan24     

    Il est même scandaleux qu'il n'ait pas été viré depuis !
    mais bon si la CGT commence a viré tout les responsables de sections qui profitent de leur position , cela risque faire un grand vide ne serait ce qu'à la SNCF entre autre, mais je suis certain que cela sauverait des emplois et des entreprises.....

  • La comtesse
    La comtesse     

    EN AVIEZ VOUS ENTENDU PARLER ?
    Plaidoyer pour la défense de LEPAON :

    Travailleurs de tous les pays, unissez vous, la CGT vous exploite ! (K. Marx - Le Manifeste).
    Le Soviet Suprême de la CGT va-t-il donner l'ordre, avant de virer Lepaon, de payer les 20 000 euros auxquels la CGT a été condamnée par le tribunal correctionnel de Paris début octobre dernier ? Et avaliser son versement ? Tous les média, sauf un, ont occulté le jugment !
    Des peines d’emprisonnement de 2 mois à 18 mois avec sursis, des amendes de 4.000 à 75.000 euros…
    Le 1er octobre dernier, la CGT, l’Humanité, le Parti communiste et sa nébuleuse opaque et corrompue ont été lourdement condamnés par le tribunal correctionnel de Paris.
    Malversations, abus de confiance, recel, emplois fictifs, détournements de fonds !Douze condamnations ont été prononcées dans les rangs communistes et syndicaux pour malversations, abus de confiance, recel, emplois fictifs, et détournements de plusieurs millions d’euros. La liste est aussi longue que pour un procès de la mafia.Et rien dans nos médias !
    Des têtes sont tombées dans le panier de crabe aux escrocs communistes en col blanc, et ont été publiquement humiliées. Les journalistes ont pris soin de les taire.
    Les voici :
    • Jean Lavielle, ex président du Comité d’entreprise EDF, a écopé d’une lourde condamnation : 18 mois d’emprisonnement avec sursis et 4 000 euros d’amende – il était le principal inculpé et présidait le Comité d’entreprise EDF, la CCAS, ou Caisse centrale d’activités sociales,
    • Son ancien directeur général, Jean-Paul Blandino, en prend pour 8 mois de prison avec sursis.
    • La SENATRICE COMMUNISTE Brigitte Gonthier-Maurin écope de 10 mois de prison avec sursis pour emploi fictif grassement rémunéré par le CE alors qu’elle travaillait pour la fédération du parti communiste des Hauts-de-Seine. Celle-ci continue de siéger sans honte, ni pudeur, au Sénat de la République dans l'indifférence médiatique la plus complète !
    • Jacques Lefèvre, ex-président de l’IFOREP, 12 mois d’emprisonnement avec sursis,
    • Jean-Paul Escoffier, ex-président de l’IFOREP, 12 mois d’emprisonnement avec sursis,
    • Pascal Aubrée, ex-président de l’IFOREP, 6 mois d’emprisonnement avec sursis,
    • Pascal Lazarre, ex-vice-président de la CCAS, 8 mois d’emprisonnement avec sursis,
    • La CGT a été condamnée à 20 000 euros d’amende,
    • La fédération des Mines et de l’Énergie CGT, 20 000 euros d’amende,
    • L’Iforep, qui a détourné plus d’un million d’euros avec l’Humanité, condamnée à 75 000 euros d’amende,
    • L’Humanité, condamnée à 75 000 euros d’amende aussi.
    Au total, huit personnes et quatre organisations ont été condamnées.
    En juin, l’audience avait duré trois semaines, « trois semaines de silences gênés des médias »
    « Trois semaines de silences gênés dans les grands médias audiovisuels et les principaux quotidiens » fait remarquer Jean Nouailhac dans le Point – en précisant que « les quotidiens parisiens sont dépendants de la CGT pour être imprimés par le Syndicat du livre CGT » comme pour passer sous silence les connivences et liens idéologiques forts qui lient les uns aux autres.
    Le comité d’entreprise EDF, ou CCAS, détient plus d’1 milliard d’euros d’actifs et un budget de 500 millions d’euros par an – sans aucune raison – sur vos factures EDF.
    En aviez vous entendu parler ? Seul Le Point numérique a eu le courage de passer l' information .
    La CGT un repaire d' individus agissant en bande organisée a dit le tribunal correctionnel de Paris le premier Octobre dernier.

    ...................................C E N S U R E...........

    pourquoi cette info est systématiquement occultée par RMC/BFM ?
    De quels moyens de pression faites vous l' objet ?

  • La comtesse
    La comtesse     

    EN AVIEZ VOUS ENTENDU PARLER ?
    Plaidoyer pour la défense de LEPAON :

    Travailleurs de tous les pays, unissez vous, la CGT vous exploite ! (K. Marx - Le Manifeste).
    Le Soviet Suprême de la CGT va-t-il donner l'ordre, avant de virer Lepaon, de payer les 20 000 euros auxquels la CGT a été condamnée par le tribunal correctionnel de Paris début octobre dernier ? Et avaliser son versement ? Tous les média, sauf un, ont occulté le jugment !
    Des peines d’emprisonnement de 2 mois à 18 mois avec sursis, des amendes de 4.000 à 75.000 euros…
    Le 1er octobre dernier, la CGT, l’Humanité, le Parti communiste et sa nébuleuse opaque et corrompue ont été lourdement condamnés par le tribunal correctionnel de Paris.
    Malversations, abus de confiance, recel, emplois fictifs, détournements de fonds !Douze condamnations ont été prononcées dans les rangs communistes et syndicaux pour malversations, abus de confiance, recel, emplois fictifs, et détournements de plusieurs millions d’euros. La liste est aussi longue que pour un procès de la mafia.Et rien dans nos médias !
    Des têtes sont tombées dans le panier de crabe aux escrocs communistes en col blanc, et ont été publiquement humiliées. Les journalistes ont pris soin de les taire.
    Les voici :
    • Jean Lavielle, ex président du Comité d’entreprise EDF, a écopé d’une lourde condamnation : 18 mois d’emprisonnement avec sursis et 4 000 euros d’amende – il était le principal inculpé et présidait le Comité d’entreprise EDF, la CCAS, ou Caisse centrale d’activités sociales,
    • Son ancien directeur général, Jean-Paul Blandino, en prend pour 8 mois de prison avec sursis.
    • La SENATRICE COMMUNISTE Brigitte Gonthier-Maurin écope de 10 mois de prison avec sursis pour emploi fictif grassement rémunéré par le CE alors qu’elle travaillait pour la fédération du parti communiste des Hauts-de-Seine. Celle-ci continue de siéger sans honte, ni pudeur, au Sénat de la République dans l'indifférence médiatique la plus complète !
    • Jacques Lefèvre, ex-président de l’IFOREP, 12 mois d’emprisonnement avec sursis,
    • Jean-Paul Escoffier, ex-président de l’IFOREP, 12 mois d’emprisonnement avec sursis,
    • Pascal Aubrée, ex-président de l’IFOREP, 6 mois d’emprisonnement avec sursis,
    • Pascal Lazarre, ex-vice-président de la CCAS, 8 mois d’emprisonnement avec sursis,
    • La CGT a été condamnée à 20 000 euros d’amende,
    • La fédération des Mines et de l’Énergie CGT, 20 000 euros d’amende,
    • L’Iforep, qui a détourné plus d’un million d’euros avec l’Humanité, condamnée à 75 000 euros d’amende,
    • L’Humanité, condamnée à 75 000 euros d’amende aussi.
    Au total, huit personnes et quatre organisations ont été condamnées.
    En juin, l’audience avait duré trois semaines, « trois semaines de silences gênés des médias »
    « Trois semaines de silences gênés dans les grands médias audiovisuels et les principaux quotidiens » fait remarquer Jean Nouailhac dans le Point – en précisant que « les quotidiens parisiens sont dépendants de la CGT pour être imprimés par le Syndicat du livre CGT » comme pour passer sous silence les connivences et liens idéologiques forts qui lient les uns aux autres.
    Le comité d’entreprise EDF, ou CCAS, détient plus d’1 milliard d’euros d’actifs et un budget de 500 millions d’euros par an – sans aucune raison – sur vos factures EDF.
    En aviez vous entendu parler ? Seul Le Point numérique a eu le courage de passer l' information .
    La CGT un repaire d' individus agissant en bande organisée a dit le tribunal correctionnel de Paris le premier Octobre dernier.

    ...................................C E N S U R E...........

    pourquoi cette info est systématiquement occultée par RMC/BFM ?
    De quels moyens de pression faites vous l' objet ?

  • gouik
    gouik     

    Lui, dehors c'est tout!

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire