En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La CGT n'a pas capitalisé sur les craintes nées de la prochaine réforme ferroviaire
 

A l'issue des élections professionnelles qui se sont déroulées jeudi 20 mars dans l'entreprise publique, la CGT demeure le premier syndicat représentatif mais en perdant des voix au profit des réformistes de l'Unsa et de la CFDT.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Maxoue
    Maxoue     

    La CGT ne devrait même plus exister,c'est devenu une entreprise assassine pour l'industrie et un syndicat corrompu avec beaucoup de mise en examen n'aboutissant jamais car protégé par les politiques et malgré tout le patronat

Votre réponse
Postez un commentaire