En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La paie et les perspectives d"évolution sont les 2 raisons qui poussent les cadres à envisager leur départ dans une autre entreprise
 

Voir leurs meilleurs profils partir chez un autre employeur, c'est la hantise de 80% des DRH. Du coup, les entreprises cherchent à fidéliser les talents.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • JPCOTE
    JPCOTE     

    Bonjour,

    C'est vrai que ce sujet est très intéressant. Malheureusement l'article manque de profondeur cognitive. En effet avec le paradigme actuel du système de management hiérarchique il n'est pas possible de trouver de solutions satisfaisantes. Promettre un salaire plus élevé ? Peut-être mais la psychologie de la motivation montre que cela va fonctionner quelque temps mais ne perdurera pas. Promettre un poste plus ambitieux ? Peut-être
    mais pour y arriver le "talent" devra répondre à des objectifs de taille et adapter son comportement dans ce sens. Le risque étant toujours d'écraser les autres. L'entreprise va donc miser sur un individu et non sur du collectif.

    Par ailleurs la question est pernicieuse. Si j'ai des collaborateurs qui sont meilleurs, que valent les autres ? A une époque où l'incertitude et le changement sont quotidiens, il est assez osé de miser sur un talent. Qui vous dit que demain un autre collaborateur
    qui n'était pas considéré comme "le meilleur" ne peut avoir une idée qui aide l'entreprise à passer un cap difficile ? De plus les salariés ne sont pas mariés avec l'entreprise mais contractualisés. De ce fait chacun peut partir à tout moment. Dans le système
    managérial traditionnel l'équation : ne pas perdre => promettre ... mais sans certitudes.

    Peut-être pourrions-nous imaginer un autre système où la pression managérial disparait au profit de l'autonomie des individus et de leurs motivations. Un système où chacun est libre et responsable de prendre toutes les décisions qui lui semblent bonnes dans le rôle qui est le sien. Un système où l'on n'agit plus sur le salarié mais sur le cadre. Dans ce système le salarié n'est plus une ressource pour l'entreprise mais l'entreprise une ressource pour le salarié.

    Ce système c'est "l'entreprise libérée". Déjà plus d'une centaine en France avec des résultats très surprenants en terme de résultats et de profits. Mettre en place un tel système attire des talents par "centaines" (Cas cité par une entreprise du Nord de la France).
    Ce système n'est pas une mode mais une alternative.

  • JPCOTE
    JPCOTE     

    Bonjour,

    C'est vrai que ce sujet est très intéressant. Malheureusement l'article manque de profondeur cognitive. En effet avec le paradigme actuel du système de management hiérarchique il n'est pas possible de trouver de solutions satisfaisantes. Promettre un salaire plus élevé ? Peut-être mais la psychologie de la motivation montre que cela va fonctionner quelque temps mais ne perdurera pas. Promettre un poste plus ambitieux ? Peut-être
    mais pour y arriver le "talent" devra répondre à des objectifs de taille et adapter son comportement dans ce sens. Le risque étant toujours d'écraser les autres. L'entreprise va donc miser sur un individu et non sur du collectif.

    Par ailleurs la question est pernicieuse. Si j'ai des collaborateurs qui sont meilleurs, que valent les autres ? A une époque où l'incertitude et le changement sont quotidiens, il est assez osé de miser sur un talent. Qui vous dit que demain un autre collaborateur
    qui n'était pas considéré comme "le meilleur" ne peut avoir une idée qui aide l'entreprise à passer un cap difficile ? De plus les salariés ne sont pas mariés avec l'entreprise mais contractualisés. De ce fait chacun peut partir à tout moment. Dans le système
    managérial traditionnel l'équation : ne pas perdre => promettre ... mais sans certitudes.

    Peut-être pourrions-nous imaginer un autre système où la pression managérial disparait au profit de l'autonomie des individus et de leurs motivations. Un système où chacun est libre et responsable de prendre toutes les décisions qui lui semblent bonnes dans le rôle qui est le sien. Un système où l'on n'agit plus sur le salarié mais sur le cadre. Dans ce système le salarié n'est plus une ressource pour l'entreprise mais l'entreprise une ressource pour le salarié.

    Ce système c'est "l'entreprise libérée". Déjà plus d'une centaine en France avec des résultats très surprenants en terme de résultats et de profits. Mettre en place un tel système attire des talents par "centaines" (Cas cité par une entreprise du Nord de la France).
    Ce système n'est pas une mode mais une alternative.

  • JPCOTE
    JPCOTE     

    Bonjour,

    C'est vrai que ce sujet est très intéressant. Malheureusement l'article manque de profondeur cognitive. En effet avec le paradigme actuel du système de management hiérarchique il n'est pas possible de trouver de solutions satisfaisantes. Promettre un salaire plus élevé ? Peut-être mais la psychologie de la motivation montre que cela va fonctionner quelque temps mais ne perdurera pas. Promettre un poste plus ambitieux ? Peut-être
    mais pour y arriver le "talent" devra répondre à des objectifs de taille et adapter son comportement dans ce sens. Le risque étant toujours d'écraser les autres. L'entreprise va donc miser sur un individu et non sur du collectif.

    Par ailleurs la question est pernicieuse. Si j'ai des collaborateurs qui sont meilleurs, que valent les autres ? A une époque où l'incertitude et le changement sont quotidiens, il est assez osé de miser sur un talent. Qui vous dit que demain un autre collaborateur
    qui n'était pas considéré comme "le meilleur" ne peut avoir une idée qui aide l'entreprise à passer un cap difficile ? De plus les salariés ne sont pas mariés avec l'entreprise mais contractualisés. De ce fait chacun peut partir à tout moment. Dans le système
    managérial traditionnel l'équation : ne pas perdre => promettre ... mais sans certitudes.

    Peut-être pourrions-nous imaginer un autre système où la pression managérial disparait au profit de l'autonomie des individus et de leurs motivations. Un système où chacun est libre et responsable de prendre toutes les décisions qui lui semblent bonnes dans le rôle qui est le sien. Un système où l'on n'agit plus sur le salarié mais sur le cadre. Dans ce système le salarié n'est plus une ressource pour l'entreprise mais l'entreprise une ressource pour le salarié.

    Ce système c'est "l'entreprise libérée". Déjà plus d'une centaine en France avec des résultats très surprenants en terme de résultats et de profits. Mettre en place un tel système attire des talents par "centaines" (Cas cité par une entreprise du Nord de la France).
    Ce système n'est pas une mode mais une alternative.

Votre réponse
Postez un commentaire