En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

La publicité nous permet de vous proposer une information gratuite et de qualité.

Veuillez désactiver votre adblocker lorsque vous consultez notre site.

Merci de votre compréhension et bonne navigation.

La grève à la SNCF de ce mardi est la troisième en deux mois
 

Les cheminots ont débrayé ce mardi 26 avril pour défendre leurs conditions de travail. Si le trafic a été fortement perturbé, il n'y a pas eu de raz-de-marée niveau mobilisation.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
36 opinions
  • davcricri88
    davcricri88     

    Pourquoi ne pas dire non plus que l'UE a décidé de repousser l'ouverture à la concurrence le ferroviaire, car ce n était finalement une si bonne idée et que de privatiser le ferroviaire n' était plus une priorité. Et les avantages il n y en a ppas tant que ça.

  • davcricri88
    davcricri88     

    Les pseudos avantages, malgré que PPDA nous a publié un rectificatif sur les erreurs souvent répétées, sans dire diffamations, vous remettez de nouveau sans scrupule, les mêmes inepties. Ce qui est en cours , que gouvernement et UTP refusent de négocier, devrait si vous trouvez cela correcte, vous l 'imposer à tous. Un cheminot à autant de congés et repos que vous contrairement ce que vous croyez, mais pas toujours le samedi et dimanche. Moi personnellement ça fait deux mois que je n'ai pas eu de week end, et ce n est ps du tout aussi bien payé que dans le privé

  • davcricri88
    davcricri88     

    Comment pouvez vous autant desinformer la population? Soit c'est de l'incompétance et j'en doute, soit manipulation politique. Et alors là vous n'avez aucune.déonthologie?
    Pourquoi ne paq dire la vérité! Pourquoi dire que ce sont des négciations à la SNCF, alors que ce sont entreprises publique et privées qui se battent contre une convention collective sans aucun précédent en France. Il se rapprocherait plus des conditions de travail de routiers polonais que du travailleur français

Lire la suite des opinions (36)

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •