En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
9 mails sur 10 comportent des fautes d'orthographe.
 

90% des mails envoyés par des sociétés à leurs clients contiendraient au moins une faute, selon une étude de Textmaster. Ces maladresses coûteraient plusieurs millions d'euros par an aux entreprises.

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

13 opinions
  • Max 85
    Max 85     

    Qu ils remettent donc le certificat d'étude primaire,ce serait déjà une avancée au lieu de vouloir faire des diplômés qui ne savent pas écrire ,ni comprendre le b.a.ba du savoir tout simplement

  • prob5763
    prob5763     

    Si cela était vrai, BFMTV n'existerait plus depuis longtemps.

  • karaar2312
    karaar2312     

    "Maladresse", "petite faute d'orthographe" voilà qui minimise la faute de français! Il n'y a qu'à parcourir les forums en ligne, les blogs etc.lire la presse, écouter les débats télévisés. pour constater que c'est de pire en pire. C'est de l'inculture et surtout un manque de respect pour le lecteur. Que deviendra notre langue dans une génération! Il faut peut-être rappeler que communiquer ce n'est pas uniquement baragouiner mais être compris!

  • bernard c
    bernard c     

    Cela ne fait toujours que 9% des individus qui peuvent être dérangés par des mails remplis de fautes d'orthographe. Ceci explique cela; une communication approximative est peut-être devenue la règle dans notre société en devenir.

  • mamily
    mamily     

    merci à ce gouvernement qui au lieu de s'attaquer à ce problème va supprimer les redoublement embaucher des prof ou personnel stagiaire sans diplôme au titre des emplois d'avenir supprimer les notes pour cacher les carences et supprimer tout ce qui peut "traumatiser " ces chers petits !! comment on fait les générations précédentes ??? ah oui les profs étaient respectés par les dirigeants par les parents et l'éducation était à la charge des parents qui aujourd'hui ont baissés les bras pour certains et on fait croire que c'est la faute de la société

  • sarah040000
    sarah040000     

    et oui mais ce n'est pas un scoop!!! personne ne veut plus parler d'orthographe ..c'est honteux pour une entreprise ..alors on va peut être enfin revenir aux bonnes vieilles méthodes de grammaire et d'orthographe ;;;;;;;;; bravo pour l'enseignement ...les sur doués des fonctionnaires ..;quel niveau pour le BAC maintenant même pas une 3ème !!!!!!!

  • jp89
    jp89     

    Voilà qui démontre bien la haute compétence de nos "Pédagôts" et leurs méthodes d'enseignement.

  • valgego
    valgego     

    J'ai eu un jour un correcteur autoproclamé de haut niveau ,qui s'offusquait de me voir faire une faute au groupe de mots " le fonds d'intervention", au prétexte que j'avais mis un s à fond alors qu'il était au singulier .Le problème est qu'il en faut un , l'origine du mot n'ayant rien à voir avec la profondeur . En fait la langue française est très complexe et tout le monde fait des fautes ( dictée Bernard Pivot ), le problème est de rester simple avec des mots que l'on connait et des accords que l'on possède ,si l'on ne sait pas écrire rhododendron ,il vaut mieux planter des roses , sauf si on aime mieux les rhododendrons , ( l'écriture est la science des ânes : Clémenceau )

  • Logan Harrison
    Logan Harrison     

    Quand le défaut de compétence linguistique dans sa propre langue se heurte à la tiédeur du politiquement correct des Ressources Humaines.
    Alors en poste dans une grosse société, dans le département Qualité/Formation, j'ai participé à la mise en évidence des lacunes, et donc du besoin de formation, des managers quant à la rédaction (email, grammaire, syntaxe, etc).
    Même si convaincue du bien-fondé, la DRH nous a opposé l'argument "qui tue" en nous disant que de lancer une formation qui y remédierait stigmatiserait ceux et celles qui s'y seraient inscrit(e)s, et que donc nous créerions une forme d'ostracisme préjudiciable à... (blah, blah, blah...)
    Résultat : des gens capables sur le terrain (il s'agissait ici de managers opération) mais qui n'ont pas bénéficié en interne d'une aide que leur société aurait pu, à moindre frais, leur apporter, et qui restent handicapés par un défaut d'origine alors même qu'il leur est de plus en plus demandé de traiter en direct avec leurs clients, et non des moindres.
    La boucle est bouclée lorsqu'il leur est reproché de ne pas entretenir de suffisamment bons rapports avec lesdits clients, ceci étant mesurable via des résultats opérationnels chiffrés.
    Mais comment s'étonner lorsque l'on entend et lit ses propres Directeurs et autres VP qui s'expriment sans vergogne en émaillant tant leurs 'discours' de réunion que leurs emails 'corporate' de fautes basiques.
    J'ai eu pour Directeur Qualité Europe un irlandais, que par ailleurs je tiens pour un ami, qui est incapable d'écrire deux lignes sans faire une ou plusieurs faute(s) dans sa propre langue. Fautes que je ne pouvais m'empêcher de corriger lorsque j'avais nécessite de transférer ses emails, tellement je trouvais ça gênant.
    Notre langue, comme toutes les langues, est vivante. Certes. Mais toutes comportent des règles. Libre à qui voudra de s'en affranchir. A leurs risques et périls.
    Pour ceux et celles d'entre vous qui liront ce 'post' et qui sont en position de recruter, essayez de poser cette très simple question lors de vos entretiens : "Vous écrivez un email (à votre équipe, à un client, etc), que faites-vous juste avant de cliquer sur 'envoyer ?"
    Si la réponse est ou n'est pas : "Je me relis pour voir s'il y a des choses à corriger (ou idoine)" alors vous serez fixé(e).

  • Alan21
    Alan21     

    Alore la sait clère !!! , tro de fote sa énairve ! .... ^^

Lire la suite des opinions (13)

Votre réponse
Postez un commentaire