En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Manuel Valls a fait quelques concessions aux fonctionnaires
 

Les syndicats appellent les agents publics à manifester ce 15 mai contre les mesures de rigueur annoncées par Manuel Valls dans le cadre du plan d'économies de 50 milliards. Mais il y a peu de chance que le gouvernement cède davantage.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Bernard Cuny
    Bernard Cuny     

    Notre petite Vallseuse ne le cède qu'à Goldman Sach dont il a "la charge" d'appliquer le plan de récession sociale, aux lobbys israëliens qui déterminent notre politique extérieure, suppriment notre liberté d'expression par lois et décrets au plan intérieur et LG.B.T qui nous conduit sur la voie régressive de Sodome et Gomorrhe sur le plan "sociétal"

  • Norbass Chemla
    Norbass Chemla     

    Arrêtez de vous plaindre ! vous avez quand même un salaire correcte et beaucoup d'avantages, mais surtout (de nos jours) un emploi stable, alors que nous, nous avons juste le droit "le privilège"d'avoir un travail, mais pour ça il faut se taire !

  • Norbass Chemla
    Norbass Chemla     

    Moi, je travaille (je travaillais ) dans le privée et mon salaire n'a pas bouger pendant 8 ans ! Il faudrais que la fonction public et le privé soient aux mêmes niveaux et avantages !

  • GILOU
    GILOU     

    Poudre aux yeux: le "gel" du point n'est pas un obstacle à l'augmentation continue des fonctionnaires: ancienneté, primes, hausse de l'indice,...tous les moyens "discrets" sont bons pour qu'à effectif constant, la masse salariale payée par les impôts des contribuables (enfin, ceux qui paient l'impôt, toujours moins nombreux) augmente chaque année, plombant davantage les comptes de la nation.

Votre réponse
Postez un commentaire