En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Point de salut sans haute valeur ajoutée, ce pourrait être le credo de l'industrie lourde française.
 

Certains industriels qui ont fermé des sites en France, comme Arcelor Mittal ou Goodyear, recommencent à y investir et à embaucher. Mais pour produire du haut de gamme.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • HERRIN
    HERRIN     

    Enfin......à force de vouloir lutter contre des pays à faible cout on a perdu notre place, et dévalorisé nos ouvriers en ne les formant pas et en leur donnant des activités à faible cout. Les produits de haute technologie, à forte valeur ajoutée assis sur une politique de R et D puissante sont les axes d'une nouvelle industrialisation .

Votre réponse
Postez un commentaire