En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Malgré les réformes successives, six depuis 1993, la question du financement des retraites
 
Malgré les réformes successives, six depuis 1993, la question du financement des retraites "n'est pas réglée" et "une nouvelle réforme sera nécessaire", estime l'Institut Montaigne, dans un rapport publié ce mercredi 17 février 2016 - Philippe Huguen-AFP

Travailler plus longtemps et aligner les régimes privés et publics de retraite sont proposés par l'Institut Montaigne, d'orientation libérale, pour assurer l'avenir des retraites.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
5 opinions
  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    retraite a 60 ans maxi 30 ans de cotisations pour un taux plein

  • boulette34
    boulette34     

    STOP !! aux régimes spéciaux !! Alignement public / privé et la FRANCE redeviendra ainsi un pays d'égalité comme il y a noté sur tous les frontons des mairies

  • norton_13
    norton_13     

    Il faut aller vers la construction d’un régime universel où on arrête de filer 10 milliards d’euros pour la fonction publique et les régimes spéciaux !

  • Pseudome
    Pseudome     

    Une bonne retraite pour tous et toutes. Il est arrivé que nous ayons travaillé sans être reconnus à notre juste valeur ... Il y a eu activité, reconnue ou pas, par les seigneurs des pays, et il y a eu donc activité qui doit donc recevoir rémunérations équivalentes ...

  • 49 lili kai goudi 49
    49 lili kai goudi 49     

    et pourquoi ne pas supprimer les retraites de ces profiteurs ! au lieu de toujours toucher sur les petits !!!!!

    FRANCE
    La République dépense des dizaines de millions d'euros pour ses «ex»
    8 FÉVRIER 2016 | PAR MATHILDE MATHIEU
    Mediapart publie le détail des moyens alloués aux anciens présidents pour 6,2 millions d’euros par an. D’après nos informations, un rapport confidentiel recommande à François Hollande de revoir ce régime de faveur pour les prochains sortants. Nous révélons aussi que les anciens premiers ministres ont coûté, de leur côté, plus de 3 millions d’euros à l’État entre 2011 et 2014.
    après cela on demande aux français de se serrer encore plus la ceinture !!!! lamentable ! Les économies doivent être faîte sur tout ces avantages monstrueux que s'octroient ces politiciens !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •