En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le chômage va s'accentuer en France.
 

Pour l'Unédic, il y aura 44.000 demandeurs d'emploi sans activité supplémentaires d'ici à la fin de l'année et 96.000 en 2015.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • bonjovi
    bonjovi     

    Normal, quand on voit comment bosse les gens à pôle emploi et dans les cabinets de recrutement, ils sont juste là pour justifier leurs salaires!Ils font avec les personnes expérimentés, pareil qu''avec les assistés

    Fred.2
    Fred.2      (réponse à bonjovi)

    Ces vrai mais les gens qui bosse pas gueule et ceux qui bosse aussi.le jour ou ils n’auront plus de travaille?

  • beaudolo
    beaudolo     

    Donc, si j'ai bien compris, afin de diminuer la dette du chômage, de nouvelles règles d'indemnisation du chômage durcissent le régime de certains allocataires; mais en contrepartie certains comme les intermittents se verront indemnisés par l'Etat pour compenser ce durcissement et cela parce qu'ils ont manifesté et fait grève; par ailleurs "la nouvelle convention comporte également des mesures plus favorables aux chômeurs, comme les "droits rechargeables". Bref, 93.000 demandeurs d'emploi de plus devraient être indemnisés en 2014 et fin 2015, le chômage indemnisé devrait augmenter de 74.000 personnes.
    C'est ce quon appelle des économies à la "socialiste"!

  • al Azar
    al Azar     

    RECORD BATTU !

    La dette publique de la France s'est établie à 2 023,7 milliards d'euros à la fin du deuxième trimestre, dépassant pour la première fois la barre symbolique des 2 000 milliards, a annoncé mercredi l'Institut national de la statistique (Insee).

    Rapportée à la richesse nationale, cette dette, mesurée selon les critères de Maastricht, atteint 95,1% du PIB

  • vivjg
    vivjg     

    74000 Chômeurs indemnisés de plus pour toute l'année 2015 ? c'est une bonne nouvelle - un véritable ralentissement - puisqu'on a bien compris que l'inversion n'était pas pour demain. Mais est-ce réaliste ?

Votre réponse
Postez un commentaire