En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Laurent Berger estime que les syndicats ont une part de responsabilité dans la mauvaise image qu'ils renvoient.
 

Le leader de la CFDT a admis que les syndicats français avaient "une part de responsabilité" concernant la mauvaise image que ces derniers renvoient. Sur BFMTV et RMC, le dirigeant a également défendu son choix de ne pas défiler ce vendredi 1er mai.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • adour64
    adour64     

    Il fait faire gréve contre les 41,5 années de cotisations retraite par Sarkozy, et approuve les 43 années de Hollande C'est ça être moderne !!!!!

  • Michel.P
    Michel.P     

    Nous verrons bien s'il a toujours le même soucis de dialogue en 2017 si le gouvernement change de camp.

  • milor
    milor     

    aucune confiance ne peut accordé au milieu syndicale a ce jour la plupart defende leurs intérets .les permanents ne travail pratiquement jamais ex sncf police education edf la ou les grèves sont les plus importantes et souvent payées par le biais de journée de congé donc pas de perte de salaire .

  • lydie
    lydie     

    Oui monsieur, comment avoir confiances dans les syndicats, alors qu'ils sont rémunés, par le gouvernement et les patrons.

  • alhtz
    alhtz     

    Les syndicats actuels ne servent strictement à rien et ne sont en aucun cas représentatifs du monde du travail.

  • Facebook-830482023649710
    Facebook-830482023649710     

    Commencez par accepter plus de transparence, en publiant le Rapport Perruchot, puis en mettant en place le principe 1 contrat de travail = 1 carte syndicale, puis celui des instances uniques: 1 instance patronale face à 1 instance salariale pour éviter d'avoir 3 organisations patronales et 5 syndicats de salariés autour d'une table de grand messe sociale qui ne débouche sur rien !!

    Inversez la hiérarchie des normes en privilégiant les accords d'entreprise !!

  • coucou85
    coucou85     

    Si vous avez une recette pour deringardiser nos élus par la même occasion

    Facebook-830482023649710
    Facebook-830482023649710      (réponse à coucou85)

    Même causes, mêmes effets. Nos dirigeants socialistes de droite et de gauche ont érigé en dogme le dialogue social pour masquer leur lâcheté à réformer ce pays. C'est aussi bien socialiste de droite (Loi Larcher) que socialiste de gauche, FH a fait du dialogue social l'alpha et l'omega de son quinquennat !! Sachez que par le biais du paritarisme (Code du Travail, Assurance Maladie, Caisses de Retraite, Formation Professionnelle, Pôle Emploi, heures de délégations), les syndicats (patrons et salariés) contrôlent l'équivalent de 30% du PIB de ce pays avec une représentativité qui ferait passer Staline pour un gentil démocrate !!

    Le taux de syndicalisation en France c'est 7% public/privé. UMP +PS = 260 000 adhérents alors que la CDU(parti Angela Merkel), c'est 600 000 adhérents !!!

    Inutile d'en rajouter les chiffres parlent d'eux même

  • tartelette
    tartelette     

    merci pour la fiscalisation du bonux accordé aux retraités de familles nombreuses

  • Telok11
    Telok11     

    8% de syndiqués en France ,29ème et dernier rang européen(1er Finlande 74%) dont les 2/3 dans la fonction publique. C'est pathétique!Eux aussi leurs mensonges les discréditent, la C.G.T. surtout.

  • beaudolo
    beaudolo     

    déringardiser le syndicalisme, oui ce serait une sacrée avancée, mais il y a du boulot et à mon humble avis cela ne pourra se faire qu'avec le changement de générations!

Votre réponse
Postez un commentaire