En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Bureaux soleil
 

Les trois quarts des PME et ETI éprouvent des difficultés à recruter, et le départ de salariés clés fait dire à 57% d'entre elles qu'elles manquent de talents qui lui permettraient de grandir, selon une étude parue ce lundi.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Damotte Charlie
    Damotte Charlie     

    Le soucis aussi c'est le talent ne se révèle pas en une semaine d'essai. La politique de recrutement est trop souvent de chercher des gens qui ont de l'expérience mais pas forcément les compétences.
    Je ne nie pas les problèmes structurels rencontrés par les PME mais elles aussi devraient se remettre en question quand il s'agit de recruter des jeunes, des chômeurs ou encore des personnes qui viennent tout juste d'obtenir leur diplômes.

  • auditeur
    auditeur     

    Comme quoil l'argent ne fait pas tout

  • vanda100
    vanda100     

    Informations et analyses très intéressantes. Je souhaitais revenir sur l’implantation géographique. Même si la vie est plus agréable dans certains régions plus isolés, les candidats doivent tenir compte de leurs conjoints , qu’ils puissent également trouver un travail, de leurs enfants, qu’ils n’aient pas des temps de transport trop longs pour aller au collège, au lycée... Les ouvriers qualifiés, les chauffeurs etc... Cela influence toutes les professions : les gendarmes, les médecins etc...
    On veut tous s’agglutiner dans les villes ?

Votre réponse
Postez un commentaire