En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Seules 23% de femmes siègent dans les conseils d'administration français, et 3% sont PDG.
 

Les députés se penchent ce 20 janvier sur le projet de loi renforçant l'égalité hommes-femmes. Il prévoit des mesures coercitives pour les entreprises qui ne jouent pas le jeu. Dans le monde professionnel, cette égalité reste problématique. Témoignages.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Maxoue
    Maxoue     

    et cela va changer quoi ??? il n'y a pas de boulot,là il y a urgence à faire quelque chose,plutôt que des palabres qui n'apportent rien

  • Petit Compere
    Petit Compere     

    A mon avis, il y a une question de moyen et une question d'image.
    Coté moyen, il y a les gardes d'enfants sous diverses formes, et peut être, la domotique ( un formidable marché à venir).
    Coté image, quand une Christine Lagarde ou Anne Lauvergeon remplissent leur mission, c'est une formidable image pour la femme. Quand un gouvernement se compose d'une flopée de ministres femmes plus ou moins utile pour respecter la parité, cela ne change pas les mentalités.
    Quand un PDG femme nous dit n'employer que des femmes et que cela marche mieux, j'en conclue qu'il vaut mieux laisser les gens travailler avec qui il veulent et que la parité est une stupidité.

  • felicie
    felicie     

    Il n'y a rien à faire, je ne croirai pas à l'égalité homme-femme tant que les hommes ne seront pas contraints par la loi socialiste d'accoucher de 50 % des enfants !

Votre réponse
Postez un commentaire