En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La proposition de loi vise à créer une devoir de vigilance à l'égard des grands groupes français de plus de 5.000 personnes
 

Une proposition de loi visant à obliger les entreprises à s'assurer que leurs sous-traitants respectent les droits fondamentaux est examinée à l'Assemblée nationale à partir de ce lundi 30 mars. Une amende maximum de 10 millions d'euros est prévue par le texte.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Facebook-830482023649710
    Facebook-830482023649710     

    La croissance est de retour. Il faut donner des signes de confiance

    Ce sont des propos de Manuel Valls à un meeting vendredi soir. Ci dessus un curieux projet de loi pour donner des signes de confiance. A chaque trimestre sa loi Hamon, Duflot,...un pas en avant, 2 en arrière.

    Je comprends mieux les chefs d'entreprise et les commentateurs qui pensent qu'on est sauvé lorsque tout cela s'arrête même si aucune réforme majeure n'est menée.

Votre réponse
Postez un commentaire