En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le Medef et les syndicats n'ont pas trouvé d'accord.
 

Syndicats et patronat n'ayant pas réussi à se mettre d'accord, le gouvernement va prolonger l'actuelle convention.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • consolideur24
    consolideur24     

    "Concernant les intermittents, la ministre transposera «sans attendre» l'accord unanime conclu par les professionnels du spectacle en avril. Le décret sera «publié au journal officiel d'ici la mi-juillet».

    C'est inacceptable !

    Peu importe que les "intermittents du spectacle" cassent tout (il y en a qui ont été mis en examen après des exactions à Toulouse) ....

    Que les "intermittents du spectacle" veulent jouer les cégétistes, cela les regardent. Ils peuvent même menacer de faire grève pour les festivals de l'été (perso, j'en doute car c'est là qu'ils rechargent leurs droits pour une année ...), cela ne gênera pas grand monde ! Quoi qu'il en soit, leur "régime spécial" doit être supprimé et ils doivent bénéficier du régime général. En France, tous les salariés doivent avoir les mêmes droits et les mêmes devoirs. Ce n'est ni aux salariés du privé, ni aux entreprises, ni aux contribuables d'entretenir des danseuses. Le régime spécial des "intermittents du spectacle" n'est rien d'autre qu'une discrimination positive que rien ne justifie et surtout pas la foireuse "exception culturelle française" ... Si ces intermittents estiment qu'ils doivent être payés à ne rien faire entre des cachets, c'est aux entreprises (en réalité souvent des collectivités ou des associations subventionnées) du spectacle qu'ils doivent s'adresser.

Votre réponse
Postez un commentaire