En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Loi El Khomri, Unedic: les syndicats sont-ils encore capables de mobiliser?
 
BFM Business

Dans le débat de Good Morning Business, mardi 23 février, Nicolas Doze et Jean-Marc Daniel ont parlé de la puissance actuelle des syndicats.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
1 opinion
  • PAROLIER37
    PAROLIER37     

    Pour créer vraiment des emplois : il faut avoir la liberté réelle d'entreprendre ! ainsi que la liberté de pouvoir débaucher un salarié !
    1) soit parce que ce salarié ne convient pas à l'Entreprise,
    2) soit parce que le chiffre d'affaire, qui est réalisé par l'Entreprise,
    n'est pas suffisant, pour pouvoir garder ce salarié.
    Par ailleurs, au lieu de payer des chômeurs
    "professionnels, occasionnels ou amateurs"
    il vaudrait certainement mieux que l'Etat crée une multitude
    d'emplois, "secondaires" : comme des emplois de cantonniers,
    de jardiniers, d'ouvriers d'entretiens de bâtiments publics,
    de gardiens d'immeubles, de gardiens de squares,
    de surveillants à l'intérieur des écoles et à la sortie des écoles,
    ainsi que de vigiles dans les lieux qui sont très fréquentés.
    (cela était pourtant bien ainsi, en France, dans les années : 1900 à 1939 et dans les années 1950 à 1968)...
    Je propose d'envisager, pour ces emplois "secondaires",
    des semaines de travail de 30 heures payées sur la base du SMIC horaire .
    Cela constituerait toutefois un réel salaire qui permettrai aux chômeurs de longue durée de mettre enfin le bon pied à l'étrier.

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •