En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le nombre de demandeurs d'emploi progresserait de 63.000 en 2014 selon l'Unédic.
 

L'Assurance-chômage a livré, ce mardi 14 janvier, ses prévisions pour 2014. L'Unédic table sur un déficit de 4,3 milliards d'euros ainsi que sur une hausse de 63.200 du nombre de demandeurs d'emploi.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Ansaldo
    Ansaldo     

    Financer encore le chômage par de la dette risque d'être alors le signe du trépas de notre pays ! Mais bon maintenant grâce à l'arrivée massive de personnes non qualifiée il y aura plein de petites mains pour nos futurs patrons chinois, indiens....

  • daddy
    daddy     

    Ce n'est pas grave : il y a de l'argent pour aller jouer le gendarme en afrique, alors il y en aura pour les chômeurs...

  • Ansaldo
    Ansaldo     

    Ils se sont trompés, ils y aura bien plus de chômeurs en 2014. La raison est simple. Ils se bases sur des prévisions erronées comme d'habitude. Trop d'entreprises sont dans le rouge depuis quelques années et risquent de fermées leurs portes cette année. Cette donnée n'est pas prise en compte. De même les économies des Français sont au point mort et il ne faudra pas compté dessus comme soutien à la consommation. Maintenant tout dépendra du courage des hommes aux affaires. Même si les dépenses publiques seront divisées par deux et que les ménages et les entreprises profiteront de cette baisse il faudra au moins trois ans pour commencer à voir les bienfaits de cette politique correctrice.

Votre réponse
Postez un commentaire