En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les maçons sont particulièrement frappés par le travail au noir, avec un taux de 21,9% de fraude.
 

Le secteur de la construction est celui qui a le plus recours au travail illégal, dénonce un rapport des Urssaf publié ce 30 juillet. Le phénomène est particulièrement répandu dans les métiers de la peinture et de la vitrerie.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • sclp
    sclp     

    Vous pouvez largement en compter le double avec les entreprises qui ne sont pas découvertes et le font avec plus de discrétion ou d'intelligence, ainsi que celles qui sont connues pour le faire mais sont couvertes par quelqu'un de "bien" placé dans l'administration ou le gouvernement.

  • Max Tusalem
    Max Tusalem     

    Bien pire ! Sans travail au noir et sous-traitance a des entreprises qui font travailler des étrangers avec des charges réduites - et des heures rallongées ou "grises" - pas moyen de remporter un marché public, un Palais de la Région, des ponts ferroviaires, etc .... à moins de travailler à perte. Et dans la réunion de chantier qui ne sert à rien il y a 20 personnes de la Région, du Département, de la SNCF, des contrôleurs de l'état etc etc ....et 1 ingénieur
    du constructeur qui s'entend dire : Comment ça ? 8 soudeurs sur le chantier , beaucoup trop, trop cher, pas assez vite ..... C'est ça la France !

  • HERRIN
    HERRIN     

    C'est pas la baisse des charges qui résoudra le problème, c'est dans l'adn des entreprises de main d'oeuvre et notamment celles du bâtiment......tu connais quelqu'un ? qu'il vienne mais je ne veux rien savoir.............

  • GILOU
    GILOU     

    Immigration de masse + Charges sociales très élevées + Faibles coûts e cas de contrôle = travail au noir en hausse.

  • nad 33
    nad 33     

    il serait temps de s'affoler,j'en vois tous les jours sur les chantiers,des gens venus du Portugal qui parlent pas français avec leur véhicules immatriculés Portugal,mais je pense qu'il y a d'autres nationalités qui vienne bosser ici!

  • Maxoue
    Maxoue     

    Même les groupes comme Bouygues,Bateg et GTM emploient des travailleurs au noir,ce n'est pas nouveau,ni un secret .....Et les accidents souvent sont étouffés par arrangement même avec l'URSSAF......De plus s'ils voulaient lutter réellement contre ce fléau il suffirait qu'ils aillent le matin devant les enseignes de bricolage il y a une flopée de sans papiers qui attendent l'embauche à la journée ou plus de la part de particuliers et d'entreprises plus ou moins installées

  • tmjrc2008
    tmjrc2008     

    je ne comprends pas qu'une entreprise comme l'URSSAF de droits privés servent de support à un rapport de fraude, Mais que fait ce gouvernment? Ou plutot qui tient le pouvoir en France?

  • CitronPresse
    CitronPresse     

    Seulement 14% des entreprises? Etant donné le niveau stratosphériques des charges en France, le chiffre me semble bien bas. C'est plutôt celles qui ont été attrapé la main dans le sac.

Votre réponse
Postez un commentaire