En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les syndicats ont toujours assuré que leur site était viable.
 

Le conseil de prud'hommes de Toulouse a jugé, ce jeudi 27 mars, que les licenciements des 283 salariés de l'usine de Villemur-sur-Tarn n'avaient pas de fondement économique. La justice donne ainsi raison aux syndicats qui estimaient que leur site était viable.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • JOSENTET
    JOSENTET     

    Certes une partie de a décision est peut-être (???) exécutoire. Mais ce n'est qu'un jugement de première instance! Depuis le temps qu'il y a des dossiers de ce type les journalistes sérieux pourraient faire d'autres titres. D'ici que passent les juges d'Appel, puis ceux de Cassation et de nouveaux ceux de la (d'une autre) Cour d'Appel au moins 3 sinon 5 ans auront passé. "Rien n'est jamais acquis à l'homme..." et par expérience il faut réaffirmé que le droit n'est pas forcément la justice et que la France à le système le plus long et, parfois, inopérant du monde. Car vous pouvez avoir raison, être "gagnant" et plus de pertes que de gains en foin du (très, très long) parcours judiciaire.

Votre réponse
Postez un commentaire