En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Dans 50 ans, le niveau de vie des retraités sera bien inférieur aux actifs

Mis à jour le
Le poids des pensions dans le PIB a été limité à une fourchette, entre 12 et 15%, contre 20-21% pré-réforme.
 

Une étude de l'Insee estime que les nouvelles méthodes de calcul vont ronger les pensions dans les années à venir. Le niveau de vie moyen des retraités en 2060 devrait se situer entre 70 et 85% de celui des actifs.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • seraphin dupond
    seraphin dupond     

    Et alors ? que préférons nous ? assurer une retraite ultra confortable aux personnes âgées qui pèsent de tout leur poids de cotisations obligatoires sur les TPE et PME empêchées de recruter des jeunes ou bien dépenser moins pour les seniors afin de régler la dette colossale que cette génération cigale post soixante huitarde aura laissé aux générations suivantes et aider les jeunes... les actifs et les entrepreneurs ?
    La France récoltera ce qu'elle aura semé. Des seniors aux fins de vie au coût exorbitant, des fonctionnaires ultra-protégés déconnectés de la réalité globale, des malades à l'espérance de vie prolongée au détriment des jeunes, des actifs et des entrepreneurs.
    Nos hommes et femmes politiques auront beau vouloir escamoter ce débat douloureux et difficile, la poussière de leur manque de vision, de courage et d'honnêteté finira bientot par asphyxier tout le monde... Quelle que soit la taille d'un tapis, il ne pourra camoufler qu'un certain volume de scories liées à la démission intellectuelle des citoyens, des politiques et des médias... A qui profite le crime ? Sans doute au 1 % qui contrôle 50 % de la richesse mondiale. Faut-il une révolution ? bien sûr, mais intelligente et non violente... utilisons les armes du libéralisme pour mieux le faire évoluer... quand la france s'éveillera, peut être que les Français seront plus heureux...

  • JOSENTET
    JOSENTET     

    Sauf erreur de ma part les statisticiens ne sont pas des décideurs! Si la croissance repartait fortement et durablement, par quel miracle, il faudra faire des choix et sans doute remettre en cause certaines tendances actuelles sur la répartition des "fruits" de cette, hypothétique, croissance.

  • elminster
    elminster     

    Mon petit doigt me dis qu'il a pas besoin d'attendre 50 ans pour voir ça...

Votre réponse
Postez un commentaire