En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Pour la Commission européenne, la Clause Molière est une "discrimination"

Marianne Thyssen considère que la Clause Molière dessert les intérêts de la France
 

S'exprimant dans Le Parisien au sujet de cette clause qui vise à rendre l'usage du français obligatoire sur les chantiers, la Commissaire européenne en charge de l'Emploi juge qu'elle constitue "un repli sur soi".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Cador
    Cador     

    "Dessert les Intérêts de la France "............Je pense plutôt "ses propres intérêts" et ceux de son pays.

  • Cador
    Cador     

    Cette Marianne Thyssen doit craindre que son pays soit envahi à leur tour par des ouvriers des pays de l'est, tels des plombiers polonais ou autres Leonarda. La France est encore Libre de décider de ce qu'elle veut ou pas ou alors l'UE est Communiste comme en Corée du Nord.

Votre réponse
Postez un commentaire