En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
190.000 chômeurs de catégorie A ont rejoint les rangs de Pôle Emploi en 2014.
 

Les économistes s'accordent à considérer que la France doit dégager une croissance d'au moins 1,5% pour inverser la courbe du chômage. En Allemagne, il suffit de 1,1%. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • spacejamer
    spacejamer     

    En 2010 je participais activement a l'essor de la croissance française, en achetant des fringues, en allant au restaurant au moins une fois par mois.

    Depuis 2011 j'ai stoppe les achats d'habit, les soirées restaurant se sont transforme, en soirée entre amis, chez l'habitant., plus économique....

    Et ce n'est pas prêt de s’arranger car entre mes impôt 2012 et ceux que je vais payer en 2015, il y a une augmentation de 13.75 %. avec un salaire annuel quasi équivalent.....

    Précurseur
    Précurseur      (réponse à spacejamer)

    C'est le principe de l'économie administrée à la Soviétique. Tu contribues à l'économie en donnant ton argent à l'Etat, qui lui serait plus efficace et bienveillant que toi, via des usines à gaz administratives, le redistribue en décidant des gagnants et perdants.

    Cela provoque systématiquement les mêmes effets, notamment la destruction de l'économie, mais c'est l'idéologie en cours en France depuis 40 ans.

    A quand les 60% (voir plus) de PIB captés par l'Etat ?

    Nous sommes dans une course avec Cuba, la Corée du Nord, et quelques îles du Pacifique, maintenant devant les pays nordiques.

    Précurseur
    Précurseur      (réponse à spacejamer)

    C'est le principe de l'économie administrée à la Soviétique. Tu contribues à l'économie en donnant ton argent à l'Etat, qui lui serait plus efficace et bienveillant que toi, via des usines à gaz administratives, le redistribue en décidant des gagnants et perdants.

    Cela provoque systématiquement les mêmes effets, notamment la destruction de l'économie, mais c'est l'idéologie en cours en France depuis 40 ans.

    A quand les 60% (voir plus) de PIB captés par l'Etat ?

    Nous sommes dans une course avec Cuba, la Corée du Nord, et quelques îles du Pacifique, maintenant devant les pays nordiques.

    Précurseur
    Précurseur      (réponse à spacejamer)

    C'est le principe de l'économie administrée à la Soviétique. Tu contribues à l'économie en donnant ton argent à l'Etat, qui lui serait plus efficace et bienveillant que toi, via des usines à gaz administratives, le redistribue en décidant des gagnants et perdants.

    Cela provoque systématiquement les mêmes effets, notamment la destruction de l'économie, mais c'est l'idéologie en cours en France depuis 40 ans.

    A quand les 60% (voir plus) de PIB captés par l'Etat ?

    Nous sommes dans une course avec Cuba, la Corée du Nord, et quelques îles du Pacifique, maintenant devant les pays nordiques.

    Précurseur
    Précurseur      (réponse à spacejamer)

    C'est le principe de l'économie administrée à la Soviétique. Tu contribues à l'économie en donnant ton argent à l'Etat, qui lui serait plus efficace et bienveillant que toi, via des usines à gaz administratives, le redistribue en décidant des gagnants et perdants.

    Cela provoque systématiquement les mêmes effets, notamment la destruction de l'économie, mais c'est l'idéologie en cours en France depuis 40 ans.

    A quand les 60% (voir plus) de PIB captés par l'Etat ?

    Nous sommes dans une course avec Cuba, la Corée du Nord, et quelques îles du Pacifique, maintenant devant les pays nordiques.

    Précurseur
    Précurseur      (réponse à spacejamer)

    C'est le principe de l'économie administrée à la Soviétique. Tu contribues à l'économie en donnant ton argent à l'Etat, qui lui serait plus efficace et bienveillant que toi, via des usines à gaz administratives, le redistribue en décidant des gagnants et perdants.

    Cela provoque systématiquement les mêmes effets, notamment la destruction de l'économie, mais c'est l'idéologie en cours en France depuis 40 ans.

    A quand les 60% (voir plus) de PIB captés par l'Etat ?

    Nous sommes dans une course avec Cuba, la Corée du Nord, et quelques îles du Pacifique, maintenant devant les pays nordiques.

    Précurseur
    Précurseur      (réponse à spacejamer)

    C'est le principe de l'économie administrée à la Soviétique. Tu contribues à l'économie en donnant ton argent à l'Etat, qui lui serait plus efficace et bienveillant que toi, via des usines à gaz administratives, le redistribue en décidant des gagnants et perdants.

    Cela provoque systématiquement les mêmes effets, notamment la destruction de l'économie, mais c'est l'idéologie en cours en France depuis 40 ans.

    A quand les 60% (voir plus) de PIB captés par l'Etat ?

    Nous sommes dans une course avec Cuba, la Corée du Nord, et quelques îles du Pacifique, maintenant devant les pays nordiques.

  • LUBAC
    LUBAC     

    Nous avons environ un tiers de chômeurs professionnels , soit 1,2 million de faux chômeurs !

    Des femmes qui prennent un an de chômage comme année sabbatique pour élever leurs enfants.

    Des chômeurs qui travaillent au black pour compléter les Allocations ASSEDIC , et personne pour contrôler !

    Le travail black dans le midi, c'est dans la restauration, le second œuvre du bâtiment , et les faux commerçants sur les marchés !

    Les peuples n'ont que les gouvernements qu'ils méritent.

    barbie
    barbie      (réponse à LUBAC)

    C'est normal aussi ! l'état nous prend trop d'argent sur nos salaires ,et il faut vivre ;en France tout est trop chère ,donc le black ,et les trafiques prennent le relais !

    gouik
    gouik      (réponse à LUBAC)

    Combien de chômeurs non indemnisés aussi, un bon paquet!

  • treza555
    treza555     

    Une catastrophe.

    Pour la 2nde année pleine consécutive depuis la prise de fonction de François Hollande comme Président de la République, le chômage a continué de progresser très fortement et ceci toutes catégories confondues. L’échec est cuisant. Flagrant. Incontestable. Un véritable naufrage.





    Les perspectives de croissance pour l’année 2015 étant relativement faibles, l’hypothèse d’une inversion du sens de la courbe du chômage sur les 11 à 12 prochains mois est à exclure totalement.





    En 2013, sur un an, le nombre de chômeurs pour la seule catégorie A, passait de 3 379 900 demandeurs d’emploi au 31 décembre 2012 à 3 563 400 fin décembre 2013. Un an plus tard, au 31 décembre 2014, ce chiffre est passé à 3 760 100. Une progression de +5,43% sur un an et de +11,25% sur 2 ans. Pire. Depuis l’élection de François Hollande, le chômage de la seule catégorie A a progressé de 20,16%. (chiffres vérifiables en cas de contestation)





    Pour les chômeurs toutes catégories confondues, ceux sur lesquels Laurent Fabius aime s’appuyer lorsqu’il commente le bilan de la droite, le résultat n’est pas meilleur ; au contraire.
    En 2014, 591 600 radiations des listes de Pôle Emploi pour 327 100 chômeurs supplémentaires (+6,30% sur un an)
    Le seuil symbolique des 5 millions de chômeurs a très largement été dépassé fin mars 2013.

    D’ailleurs en 2013, sur un an, le nombre de demandeurs d’emplois toutes catégories confondues passait de 4 907 900 au 31 décembre 2012 à 5 203 300 fin décembre 2013. Un an plus tard, le 31 décembre 2014, ce chiffre a encore une fois progressé pour s’établir à 5 521 200 demandeurs d’emploi toutes catégories confondues. Une progression de +6,11% sur un an et de +12,50% sur 2 ans. Le taux de progression depuis l’élection de François Hollande culmine lui à +20,24%.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Refaites votre titre avec "échec du gouvernement" ou "échec de Hollande".
    Histoire d'être réglo avec les méthodes d'il y a 3 ans.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Trop d'actifs sur le territoires ?
    On parle d'immigration ou pas ?

Votre réponse
Postez un commentaire