En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Formations et expériences professionnelles mentionnées sur le CV sont passées au crible.
 

Entre petits arrangements avec la réalité et mensonges éhontés, ceux qui embellissent leur parcours sur leur curriculum vitae devraient se méfier. De nombreux recruteurs font désormais appel à des enquêteurs pour vérifier les données mentionnées par les candidats qui les intéressent. Même le montant du salaire peut être contrôlé.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • gouik
    gouik     

    Ayant cherché un emploi =pendant une longue période, vaut mieux pas mentir sur son cv, j'avais omis de préciser à un moment un trou de 6 mois dans une expérience (en fait deux cdd sur le même poste dans la même entreprise), et ça n'est pas passé à un moment, j'avais fit cela par manque de place sur le cv qui doit faire une page. Reste que ce n'est pas le pire, le plus dur à justifier c'est les trous dans un cv, surtout à partir d'un an.

  • gouik
    gouik     

    Sur le mien il est marqué 1995-1998 bts... c'est bien 3 ans et on ne m'a jamais demandé pourquoi, quant à mentir, avec les réseaux sociaux pro et internet en général, vaut mieux pas le faire ou au pire ne pas exagérer. Mais le plus dur à justifier c'est un trou dans un cv, et moi le mien est un vrai emmental, et je pense que c'est le plus pénalisant, même si avec la meilleure volonté on a cherché du travail pendant toute la période sans rien trouver.

  • baldag
    baldag     

    Les faux CV sont légion depuis longtemps. Appelé à recruter, je m'en suis rendu compte déjà au cours des années 80 et 90. Il ne faut pas s'étonner que ces gens, par la suite, se retrouvent sur les listes de pole emploi. Qu'est-ce qu'ils s'imaginent, les filous au CV? Mieux vaut être quelqu'un de sincère, car on peut passer sur quelques insuffisances et les compenser si on a en face de soit quelqu'un de clair et capable d'adaptation. Cela tient aussi à l'embauche au diplôme, plus qu'à la compétence. Cela a déclenché la course aux faux CV! Et là, c'est le tort des patrons ou de leurs recruteurs!

Votre réponse
Postez un commentaire