En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
François Hollande, lors de sa visite à Florange en février 2012.
 

Promise par François Hollande lors de la campagne présidentielle, cette mesure symbolique concernant la cession des sites rentables a connu sa première application la semaine dernière. Mais de nombreux rebondissements ont conduit l’exécutif à revenir sur ses ambitions initiales.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Christophe22300
    Christophe22300     

    C'est pas dur de promettre de revenir à Florange et de respecter cette promesse. Quant aux autres promesses : réduction du chômage, probité des élus politiques, pause fiscale... il n'y a plus personne !

  • jeanmarc
    jeanmarc     

    Comment se faire enflé profond en promettant pour se faire élire et en se faisant jeté comme des malpropres. A quand la sortie de "Merci pour ce moment 2 : J'ai promis de revenir à Florange"

  • 156156
    156156     

    Rien et c'est nous qui allons payer pour le démantèlement de l'usine

  • jeanmarc
    jeanmarc     

    De la compétence, du sérieux et de la crédibilité. Même Treiweiller fait mieux en Angleterre.

  • comprendrepkoi
    comprendrepkoi     

    que du vent, comme tous les discours des socialistes....

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    Des visites

Votre réponse
Postez un commentaire