En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Martine Aubry a estimé que la mobilisation des salariés de La Redoute a porté ses fruits, et doit se poursuivre.
 

La maire de Lille a estimé, lundi 13 janvier, que la suppression de près de 1.200 postes à La Redoute était un "choc considérable" pour les salariés. Elle a réaffirmé son intention de peser auprès de Kering pour obtenir le meilleur accompagnement financier possible.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

48 opinions
  • louloucasta
    louloucasta     

    votre propos est tout a fait realiste de la situation dirigé par des personnes qui n ont pas et n ont jamais eu la culture de l entreprise

  • Ansaldo
    Ansaldo     

    Lorsque l'idéologie fait croire que les entreprises peuvent être imposées toujours plus et que la mondialisation est l'occasion d'accueillir encore mieux les pauvres réfugiés il ne faut s'étonner de rien...

  • lillois
    lillois     

    tout à fait d'accord

  • colmar68
    colmar68     

    les deux à la fois

  • colmar68
    colmar68     

    Martine Aubry c'est aussi celle qui est allée en Chine avec JM Ayrault aux frais du contribuable alors qu'elle n'avait rien à y faire !

  • liberal374
    liberal374     

    le mauvais coup du pere François, a agir de cette façon, c est encore les français qui vont trinquer et pas au champagne. c est une sertitude le choix de l implatation est importante donc on se renseigne sur l environement et en ce moment en france, n est pas l endroit ou on peut s installer

  • Observatoire
    Observatoire     

    J'oubliais. Madame Aubry ne sait pas aussi que le climat politique et le comportement des élus est aussi un élément du choix d'implantation des entreprises. Son comportement est considéré pour celui qui veut investir à Lille comme une "prise de risque". Il faut craindre que le cabinet se soit aussi constitué de fonctionnaires non en prise avec les réalités de la vie économiques. Les hommes et les femmes de cabinet sont aussi fait pour s'informer de la réalité de l'environnement économique et social de leur territoire, de conseiller l'élue en lui donnant des éclairages différents et non pas de dire "Oui madame". Cette dérive de la fonction publique, cette absence de distance, ce refus d'accepter le débat et l'esprit critique (notion positive) contribue vis à vis des entreprises à fragiliser l'attractivité du territoire France au profit d'autres pays. Enfin selon le ministère du budget nous emprunterons en 2014. 184 milliards d'euros. Un record qui fait qu'il est impossible de remonter la pente. A ce rythme La dette augmente de 500 milliards en 3 ans ! C'est fini.

  • chantal3
    chantal3     

    me AUBRY avec votre loi des35 hreures vous êtes responsables de la fermeture des entreprises maintenant ne faites pas l'étonnée de cette catastrophe

  • felicie
    felicie     

    Elle peut parler, elle qui a plombé les entreprises avec ses 35 heures et autres alourdissements réglementaires ingérables tous azimuts ! On se demande si au PS ils sont tous inconscients ou incapables. Ou les deux à la fois.

  • Observatoire
    Observatoire     

    Martine Aubry qui n'a qu'un parcours dans l'administration et dans la mandature politique ne connait pas le monde de l'entreprise. Elle est pour les chefs d'entreprise, l'auteure des 35h. Elle entendait "convoquer" le PDG de Kering. Au lieu de démontrer une capacité de dialogue comme savent le faire nos voisins allemands, de telles déclarations ne peuvent que conforter l'entreprise dans sa volonté de quitter Lille et de renoncer définitivement à La Redoute. Madame Aubry doit encore apprendre, car l'expérience est le nom que l'on donne se erreurs.

Lire la suite des opinions (48)

Votre réponse
Postez un commentaire