En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le plan de reprise de la Redoute est suspendu à la signature de cet accord sur le plan social.
 

Les syndicats ont décidé de maintenir leur position, malgré l'ultimatum lancé par les repreneurs, ce vendredi 21 mars. Le groupe risque de se diriger vers une procédure de sauvegarde ou de redressement judiciaire.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • He Ben He Ben
    He Ben He Ben     

    C'est vrai les syndicalistes sont TOUS DES POURRIS.

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    les choses sont pas clairs, les salariés qui demandent la signature sont ceux qui seraient repris, mais pas les autres

  • zigoto
    zigoto     

    Les syndicats sont TOUS pourris et obéissent à un parti alors pourquoi ne pas laisser voter chaque salarié ?

  • Dumo
    Dumo     

    Comme très souvent d' ailleurs, les Syndicats refusent tout ou presque tout en bloc, résultat ce sont les salariés qui sont les plus pénalisés !
    Y aura t' il un jour ou on laissera aux salariés le droit d' avoir le dernier mot et non plus aux syndicats de décider a la place des salariés ?!!

  • elminster
    elminster     

    Bizarre quand, d'un coté les syndicats qui parlent soit disant au nom des salariés et de l'autre coté les salariés eux mêmes qui demandent aux syndicats de signé, sa tourne vraiment pas rond en France...

Votre réponse
Postez un commentaire