En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
35 heures
 

L'interview donnée par Emmanuel Macron au Point la veille de sa nomination à la tête du ministère de l'Economie a relancé le débat. Eclairages avec deux opinions divergentes, celles de Henry Sterdyniak, économiste à l'OFCE, et Jean-François Ouvrard, du Coe-Rexecode.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • 1PourAvis
    1PourAvis     

    Je ne sais pas si les entreprises seront d'accord pour la suppression des 35h avec bien sur sur celle des 20 a 30 milliards par ans de compensation et exonérations ? personne en parle ! , Les entreprises veulent le beurre, la crémière et l'argent du beurre.

  • Lali
    Lali     

    Un banquier qui veut protéger les droits des salariés, ça existe ? C'est marche tout droit et tais-toi...pour rester poli.

  • beaudolo
    beaudolo     

    le ton de votre article semble indiquer que la remise en cause des 35h00 est un sacrilège, un acte de bravoure pour le gouvernement. Je comprends que les journalistes aiment bien dramatiser, cela donne du relief à leur infos mais attention de ne pas jeter de l'huile sur le feu c'est quand même l'avenir de la France qui est en jeu. En outre je voudrais souligner qu'un sondage aujourd'hui donne 63% de français favorables à la suppression de la sacro sainte semaine des 35haures, donc rien de dramatique là dessous quoique vous puissiez insinuer!

Votre réponse
Postez un commentaire