En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Salaires: entre les hommes et les femmes, l'écart croît avec l'ancienneté

Chez les moins de 30 ans, l'écart de salaire entre les hommes et les femmes sélève à 4,2%. Il va augmenter au fil des ans.
 

Chez les cadres, les différences de salaires entre les hommes et les femmes ne sont pas les mêmes en début et fin de carrière, selon une étude publiée ce 3 mars par l'Apec. Et contrairement à une idée reçue, le fossé est aussi plus important dans les professions dites féminines.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • PierreDu34
    PierreDu34     

    J’aimerais bien que ma femme gagne autant que moi car nous sommes tous les 2 cadres.

    Mais ce ne sera jamais possible car elle est professeure des écoles, donc fonctionnaire, et moi je suis ingénieur dans le privé. Du coup je gagne le double d'elle. Mais je suis Bac + 5 et ma femme Bac c'est tout.

    Hélas, il ne faut pas s’attendre à ce que le gouvernement accepte de payer les enseignants autant qu’ils le mériteraient.

    Bref, cette étude c’est du grand n’importe quoi, comme l'immense majorité des statistiques.

    De plus la dénomination de cadre désigne le plus souvent des fonctions qui n’ont strictement rien à voir les unes avec les autres.

    Même entre ingénieurs il y a d'énormes différences entre les hommes.

  • Sambfm
    Sambfm     

    "Salaires: entre les hommes et les femmes, l'écart croît avec l'ancienneté". "Le fossé a tendance à se creuser au fil du temps."
    Evidemment ! C'est justement parce que l'écart diminue sur les nouvelles générations. Le fossé diminue au fil du temps, mais observer aujourd'hui les anciens, c'est observer des situations mises en place anciennement. Quelle mauvaise foi, cet article.

    Evidemment que l'écart est plus important dans les professions dites féminines, où on cherche probablement à attirer des hommes. Et c'est l'inverse dans les professions masculines évidemment.

    De toute façon, on n'est plus qu'à 8,5 % de différence en moyenne. C'est dérisoire comparé à la vraie discrimination qui est entre les riches et les pauvres, lesquels n'ont pas les mêmes chances au départ et dont les différences de revenus sont gigantesques. Le reste n'est que détail détournant l'attention de l'essentiel.

Votre réponse
Postez un commentaire