En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Sécurisation de l’emploi: les négociations repartent

Le patronat a transmis aux syndicats ses propositions
Le patronat a transmis aux syndicats ses propositions - © DR

Ce jeudi 15 novembre, les négociations sur la sécurisation de l'emploi ont repris. Les propositions du patronat ont déjà été divulguées. Le document à lire, ici.

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
6 opinions
  • jeff1965,

    une fumisterie patronale et une précarisation de l'emploi et des salaires qui finira très mal

  • sarah040000,

    le chômage pourra disparaitre si les syndicats arretent leur obstruction de toujours ....libre emploi et libre entreprise ....les syndicats et leurs idées d'avant guerre laissez les dehors !!!!!

  • sarah040000,

    avec les syndicats et bien on va attendre longtemps pour débloquer leurs neurones bloqués dans la déontologie ...des permanents payés à ne faire que d"es réunions sans issue, mais des grèves, une bible de 30 ans qui ne bougent pas .....wowwwwwww SARKO avait raison de vouloir passer en force ;;;AVEC EUX RIEN N AVANCERA .......il faut quand même savoir qu'ils ne représentent que 8% des salariés public et privé réunis ..!!!!

  • Elboyvinzz,

    Et quand Sarkozy essayait de passer en force (ce qu'il a fait d'ailleurs) face aux syndicats, on l'insultait de tous les noms et on le méprisait

    Et bien il a bien fait de ne pas les écouter sinon tout bloquerait tout le temps. Pourtant moins de 10 % des français sont syndiqués dans le privé...

  • Elboyvinzz,

    je suis d'accord mais ce sont les syndicats qui bloquent tous en France (ils ont conservé un idéal révolu depuis plus de vingt ans). Sinon ce n'est pas l'envie qui manque au MEDEF je pense

  • delbarre,

    Comme d'habitude le MEDEF ne mouille pas sa chemise ! Soyez plus inventifs devant le corporatisme des nantis du syndicalisme. Les PME/PMI demandent des licenciements plus faciles sans pénalités financières par des organismes prudhommales consternant de parti pris.
    Vous voulez des embauches, libérez nous du joug de ce droit du travail obsolète concocté par des syndicats conservateurs avec l'aval des gouvernements frileux et des grandes entreprises qui délocalisent.
    Les temps à venir vont être très difficiles, pas de demi mesures car la mollesse sera la perte de notre emploi. Réagissez MEDEF c'est l’intérêt du pays et des travailleurs qui est en jeu.
    Le chômage doit disparaitre avec le libre emploi et la libre entreprise.

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •