En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Pierre Gattaz s'est dit favorable à un salaire "transitoire" inférieur au Smic.
 

Le président du Medef explique, ce jeudi 17 avril, n'avoir jamais parlé de "Smic jeune". Et il regrette de refuser les idées, avant même de les étudier.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • tmjrc2011
    tmjrc2011     

    La France vit ses dernièeres heures de grace. Si le PIB baisse les salaires suivront. Il n'y a pas de raison que la France est un traitement de faveur pas Bruxelles... Si la vie est chère en France c'est parceque l'Etat pompe la moitié de la richesse. L'assistanat engendre la paresse et la pression sur les salaires. Sans l'assistant moins de charges et donc plus de travail...

  • nad 33
    nad 33     

    et merci a Pariso,le l'ai vu sur bfm business ce matin et elle ne soutient pas cette idée,même si elle est plus en poste elle reste une référence!

  • nad 33
    nad 33     

    on y arrive pas avec un smic alors imaginons avec moins!!

  • HERRIN
    HERRIN     

    Lorsque je suis entré dans le monde du travail, il y avait non seulement une décote pour les jeunes de moins de 18 ans mais aussi une décote géographique , celà représentait ( selon ma mémoire) environ 10 % , sincèrement le fait d'avoir un travail l'emportait. Aujourd’hui il n'y aurait pas de scandale pour un employeur de moins payer un jeune sans diplôme ou un chômeur non qualifié en contrepartie d'une formation sérieuse et monnayable sur le marché du travail , resterait à négocier la durée et le montant de la décote. Pour un chomeur on pourrait y ajouter un complément assuré par la solidarité nationale qui serait toujours moins élevée que l'allocation et serait donc un gain pour la collectivité . Pour un jeune , la valeur du salaire pourrait être celui de l'apprentissage , qui n'est certes pas élevé ( on pourrait situer à environ 900 euros ) mais le fait d'être dans l'entreprise et avoir l'assurance d'un CDI compenserait .

  • 1PourAvis
    1PourAvis     

    Pierre Gattaz et sa famille
    Fortune en hausse 4.17%

    Rang : 341ème

    en 2013 : 125 M€
    en 2012 : 120 M€

    Vive le SMIC

Votre réponse
Postez un commentaire