En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Tweeter 4 fois par jour au travail n'est pas un motif de licenciement

Mis à jour le
Peut-on être licencié quand on publie sur Twitter depuis son bureau et pendant ses heures de travail? Pas forcément, selon les juges de la Cour d'appel de Chambéry.
 
Peut-on être licencié quand on publie sur Twitter depuis son bureau et pendant ses heures de travail? Pas forcément, selon les juges de la Cour d'appel de Chambéry. - Damien Meyer-AFP

Pour la cour d'appel de Chambéry, le licenciement d'un salarié pour avoir tweeté 4 fois par jour au bureau à des fins personnelles ne peut être justifié par ce seul usage.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •