En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

25% des salariés victimes de burn-out ou de dépression dans leur carrière

Un tiers des salariés disent avoir du mal à séparer leur vie professionnelle et leur vie personnelle.
 

Plus d’un salarié sur deux est victime de stress, révèle une étude publiée ce 20 novembre. Plus inquiétant encore, un sur quatre avoue avoir eu un problème psychologique grave au cours de sa carrière.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    Après la Seconde Guerre mondiale, les élites économiques européennes, affaiblies par leur collaboration avec l’Allemagne nazie, doivent faire profil bas. Aux États-Unis, la peur du communisme paralyse la société. Pendant trente ans, des deux côtés de l’Atlantique, les classes moyennes vont profiter de cette situation et prospérer. Mais à la fin des « Trente Glorieuses », les libéraux sentent que l’heure de la revanche a enfin sonné.

    Pour imposer leurs idées, ils utilisent une arme rhétorique redoutable : TINA, le fameux acronyme thatchérien de « There is no alternative », qu’ils vont répéter et faire répéter par tous les médias jusqu’à ce qu’il soit entendu comme une vérité révélée. Il n’y a pas d’alternative au capitalisme, au marché, à la mondialisation, à la déréglementation financière, aux baisses de salaires, aux délocalisations, à la disparition des protections sociales, etc. Cette idéologie va infester les sociétés occidentales, provoquer le déclassement social du plus grand nombre et des profits gigantesques pour quelques-uns.

    Une oligarchie confisque alors le pouvoir. Mais quand la crise financière de la fin des années 2000 met en péril sa fortune et son patrimoine, l’État recouvre soudain toutes ses vertus. Ceux qui hier le vilipendaient réclament son secours à grands cris. Il n’y a pas d’alternative, il faut sauver les banques ! Et pour renflouer les pertes abyssales de l’économie de casino, ce sont encore les plus démunis qui seront rançonnés, à commencer par les salariés.

    Jusqu’à quand ?

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    lorsque lombard touche 346000€ de retraite par mois on oublis bien trop quand quittant son poste de président de Orange
    58 salariées ce sont suicider pour la seul année 2011

  • jeanmarc
    jeanmarc     

    Comment??? Ils ne bossent que 35 heures par semaine, ils ont des jours fériés en veux-tu en voilà et ils sont en burnout??? C'est largement ironique, bien sûr, c'est l'expression en effet d'une forme d'esclavagisme moderne. Il n'y a qu'à se mettre une journée à un guichet de la CAF, disons en Seine Saint Denis, et ce n'est pas le seul exemple! On n'est pas payé 7100€ brut par mois comme Thevenoud pour gesticuler inutilement dans des commissions qui ne servent à rien!

  • jeanmarc
    jeanmarc     

    Comment??? Ils ne bossent que 35 heures par semaine, ils ont des jours fériés en veux-tu en voilà et ils sont en burnout??? C'est largement ironique, bien sûr, c'est l'expression en effet d'une forme d'esclavagisme moderne. Il n'y a qu'à se mettre une journée à un guichet de la CAF, disons en Seine Saint Denis, et ce n'est pas le seul exemple! On n'est pas payé 7100€ brut par mois comme Thevenoud pour gesticuler inutilement dans des commissions qui ne servent à rien!

  • Endnw
    Endnw     

    dans notre pays on appel ça la productivité pour dégager plus de dividendes aux actionnaires! et quand c,'est a votre tour d'être touché par ce fléau ,ne vous en faites pas la sécu vous stoppe toutes aides ,meme si votre médecin traitant et le médecin du travail appui votre état en nette décomposition du aux magnifiques conditions de travail que l'on se recupere ,tout ça pour payer une dette a la finance qui l'a créer de toute part ,car la plus part des banques centrale non plus d'or dans leur reserves ! donc leur dette ne s'apprit sur rien de concret ! et nous on en bave et on nous jette comme des kleenex! si ça c'est pas de l'esclavage moderne déguisé !

  • cdnrbt
    cdnrbt     

    Le burn-out provient du fait qu'on leur demande toujours plus sans augmentation de salaires, avec des impôts qui explosent, pas de retraite en perspective.
    Bref un homme politique ne peut pas être atteint de Burn-Out.
    CQFD!!!

Votre réponse
Postez un commentaire