En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
L'ancien patron de l'Oréal et des propriétaires se sont ligués contre la "Cabane" située aux pieds des pistes de Val-d'Isère
 

Incommodé par les odeurs de frites, l’ancien patron de l’Oréal tentait de faire fermer depuis 7 ans le snack situé au pied de son appartement de Val d’Isère. Le TGI d'Alberville lui a donné raison ce mardi.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • tjacquem
    tjacquem     

    Je m'interroge sur la suite des évènements... A quand la fermeture de la remontée mécanique que l'on peut voir juste à côté du snack ? Je suppose que cette dernière ne doit pas manquer de faire trop de bruit également. Riches ou pauvres, commerçant ou touriste, peu importe. Voici, tant d'un côté que de l'autre, le résultat de dizaines d'années à exacerber "l'épanouissement personnel" à tout prix et trop souvent au mépris de la vie en société. Entre deux extrêmes, le bon chemin est souvent au milieu. N'aurait il pas suffit de demander une mise en conformité de l'établissement et/ou son déplacement de quelques dizaine de mètres ? Peut-on vraiment habiter au pied des pistes et revendiquer un calme olympien ?

  • Kmisol
    Kmisol     

    quand c'est illégal et que ça gêne les bobos au ski, les baraques à frites sautent

    quand le même illégal sur les plages de cote d'azur sert aux mêmes bobos mais là gênent les prolos là ça reste

    ouais c'est une façon de voir

    supernova
    supernova       (réponse à Kmisol)

    les bobos.. je fais du ski et je ne suis pas BOBO... Et c'est une seule baraque à frite de 144 m² (là ce n'est plus une baraque) .
    allez à la montagne, payer un appartement pour un sale odeur de friture toute la journée. Je comprends que l'on fasse fermer ce truc qui a été construit en toutes illégalités. En Corse cela a été fait aussi.

    Kmisol
    Kmisol      (réponse à supernova )

    le fait de faire du ski n'indique effectivement pas le statut de bobo, ces gens là généralement de font pas de ski sont là pour paraitre.
    en Corse cela n'a pas été fermé, cela a sauté, un peu différent, car je crois que toutes les baraques à la c,,, du cote de st trop existe encore sauf erreur de ma part et je pense que la clic à Loréal fait partie des clients et ne s'en offusque pas, donc si effectivement ce genre de baraque n'aurait jamais du être autorisée, là je vous rejoins ce qui m’embête moi dans ce jugement c'est jusqu'à maintenant on a la droit et d'un seul coup on peut plus ...

  • gouik
    gouik     

    Argentés contre commerçant qui gagne, simple dans ce monde capitaliste!

    supernova
    supernova       (réponse à gouik)

    Et oui vous n'aimez pas ceux qui réussissent . Toujours à nous parler des méchants capitalistes.. Au vu des dernières élections, votre discours s'isole de plus en plus. Bref la cabane est construite illégalement et en plus provoque des odeurs de fritures de mal bouffe. Personnellement j'aurai fait pareil . J'aurai fait fermer son restaurant illégal .

  • Grincheux
    Grincheux     

    Le pylône de la remontée mécanique me gêne un peu, il faudrait le déplacer .....

  • Précurseur
    Précurseur     

    144m2 de terrasse pour une "baraque à frites" ???

    Je connais beaucoup de restaurants qui rêverait d'avoir une telle terrasse. On aura compris que c'est évidement pas une simple baraque à frites, mais de facto une implémentation sauvage d'un vrai restaurant.

    Stop à la violation permanente du droit.

  • 156156
    156156     

    ah c"est vrai il ne faut pas gênés les puissants ces grand donneurs de leçon qu'ils ne s'applique jamais!!!!!!!!!!!!!!

  • Nel.son
    Nel.son     

    ""Le collectif de propriétaires a été débouté à plusieurs reprises devant le tribunal administratif"" Ils ont donc été débouté mais refont sans cesse la même demande et d'un seul coup jack pot c'est oui. Mais où on est là ? ils ont clairement gagné parce qu'ils ont de l'argent et ont pu continuer à faire des démarches qui coutent chères

    Nel.son
    Nel.son      (réponse à Nel.son)

    ""qui coutent cher"

  • 109600
    109600     

    Force doit rester à la loi.

  • dooguy
    dooguy     

    Du grand n'importe quoi ... Encore un caprice de la part d'un pété de tunes , vraiment écoeurant de lire ca. Et heureusement pour lui qu'il habite dans le ch'nord !

    supernova
    supernova       (réponse à dooguy)

    Non, le n'importe quoi , est d'avoir laissé s'installer cette baraque à frite sans aucune autorisation. Je comprends qu'au vu de l'investissement dans un tel appart , on est pas en vie de subir les odeurs de frites grasses. Mais en France , avoir de l'argent n'est pas bien vu .

    lesemian
    lesemian      (réponse à supernova )

    Tu sais, supernova , j'ignore si, comme tu le prétends "en France , avoir de l'argent n'est pas bien vu"...Mais ne pas en avoir ne l'est pas non plus.....
    Perso, j'aime bien les tunes et préfère en prendre à ceux qui en ont plutôt qu'à ceux qui n'en n'ont pas....

    supernova
    supernova       (réponse à lesemian)

    Oui , évidement.... Mais ceux qui en ont , aussi pour beaucoup, bossé comme des malades pour en avoir. Mais il est plus facile de se servir dans les poches des autres , que d'avoir de l'idée , du talent , de l'ingéniosité et de devoir bosser...

Votre réponse
Postez un commentaire