En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La zone où doit prendre place l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes est le lieu de forts affrontements.
 

Malgré de vives oppositions, le gouvernement reste ferme sur le projet de construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, à 20 km de Nantes.. Les arguments des partisans et des opposants

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • popo44
    popo44     

    A propos du débat public et de sa validation

    M. Bernard Hagelsteen accède (le 20 juin 2007) au double poste de préfet de la région Pays de la Loire et préfet de la Loire-Atlantique. il hérite donc du dossier du décret d’utilité publique de l’aéroport. Ce fameux décret d’utilité publique (DUP) est finalement publié le 10 février 2008, suite à une enquête d’utilité publique pour laquelle 63 % des contributions recueillies par les sept enquêteurs étaient opposées au projet. Mais comme on arrête pas le progrès, l’enquête s’est quand même avérée suffisamment positive pour prendre un DUP, même si sur les sept enquêteurs qui ont fait le travail, deux ont abandonné leur position avant la fin des travaux de la commission d’enquête.
    Et puisque la mode était à un truc médiatique appelé Grenelle de l’environnement, le décret comportait la réserve que cet aéroport soit de haute qualité environnementale (norme HQE). Contesté par la suite devant le Conseil d’Etat, ce décret sera confirmé en 2009 et en 2010. Un esprit mal tourné pourrait s’indigner de ce que la présidente de la section des travaux publics au Conseil d’Etat fût Mme Marie Dominique Monfraix, épouse du préfet Bernard Hagelsteen en charge du décret en question, alors qu’il s’agit bien évidemment du fruit du hasard. Un hasard qui valait bien que Mme Monfraix-Hagelsteen fût élevée au grade de Commandeur de la Légion d’honneur le 13 Juillet 2009, etc etc .... Hasard total également si son époux désormais veuf monsieur Bernard Hagelsteen a pris sa retraite le 1er décembre 2011 pour devenir non pas conseiller à la Cour des comptes comme il l’avait annoncé initialement, mais conseiller auprès du DG de Vinci Autoroutes, puis responsable des péages pour ASF, filiale de Vinci !!!!

    à Matt44bzh mais de qui se moque t'on alors ???

  • popo44
    popo44     

    à Matt44bzh qui est apparemment très mal informé sur l'écologie dans ce projet :

    des centaines d’hectares requis pour le nouvel aéroport sont des zones humides, en tête de deux bassins versants, que leur artificialisation est contraire aux dispositions du SDAGE Loire Bretagne. Que normalement ce projet ne peut satisfaire aux exigences de la loi sur l’eau, mais heureusement l’Etat et Vinci proposent une solution, dite loi-du-contournement-de-la-loi, qui permettrait de passer outre : le concessionnaire Vinci-Aéroport du Grand Ouest aurait recourt à des « unités de compensation zones humides » calculées selon des coefficients de 0,25 à 2 pour évaluer l’intensité de la réponse compensatoire des mesures.
    Bon... c’est un peu violer la loi française et la directive européenne cadre sur l’eau, parce que normalement une zone humide détruite doit être compensée par deux hectares construits sur le même bassin versant, or ici toute la zone du projet et ses alentours sont classés en zones humides. D’accord, il n’est donc pas possible de compenser !!!

  • popo44
    popo44     

    à pondl : Exemple d'anarchiste qui se défendent : les agriculteurs :
    Les indemnités proposées aux propriétaires qui sont priés de dégager illico de la zone avant l’arrivée des pelleteuses sont de 27 centimes par m². Quand on sait que l’un d’eux a par exemple acheté son terrain 24 centimes par m² en 1977, ça laisse rêveur non ?

  • popo44
    popo44     

    Nantes Atlantique est passé de 54 858 mouvements en 2007 à 60 800 mouvements en 2011. En suivant cette courbe, Nantes Atlantique devrait atteindre les 200 000 mouvements en 2750...
    Du coup, Nantes Atlantique a reçu le trophée ERA Award 2011-2012 du meilleur aéroport européen, ce qui est donc une excellente raison pour en construire un nouveau.

  • popo44
    popo44     

    à Matt44bzh
    comment expliqué que NANTES ATLANTIQUE sur 320 hectares avec 60 800 mouvements et 3,2 millions de passagers soit saturé alors que GENEVE (SUISSE)
    avec 170 000 mouvements d’avions pour 10 millions de passagers par an sur 340 hectares ne le soit pas... N'y a t'il pas de l'optimisation à faire ?
    Pour les nuisances et la sécurité de NANTES par exemple : pourquoi, en arrivant de Limoges, de Poitiers ou de Bordeaux, il faut faire un détour par le nord-est de l’agglomération et survoler le centre de Nantes.”

  • pondl
    pondl     

    Matt44bzj, je suis d'accord avec vous.
    Pourquoi n'entendons nous pas aux informations les nantais qui sont pour ce projet ? Tout tourne autour de ces anarchistes qui passeraient presque pour des anges. qu'ils s'en aillent.

  • Mat44bzh
    Mat44bzh     

    L'an dernier, l'aéroport de Nantes Atlantique a connu une hausse de 7% de son trafic par rapport à 2010, année où il avait d'ailleurs déjà subit une très forte hausse de +14% par rapport à 2009 (dû à un effet de "rattrapage", après une petite baisse de 3%, alors qu'elle était de 6% au niveau national, due à la crise économique et financière).

    Tout ça pour dire qu'il y avait 2,6 millions de passagers en 2009 et qu'en 2012 l'aéroport sera au dessus des 3,5 millions de passagers (il s'agit ici de la plus forte progression observé en France). Pour rappel, le seuil de saturation de l'aéroport Nantes Atlantique est de 4 millions de passager, autrement dit, ce seuil de saturation sera atteint fin 2015, avant même la mise en service du nouvel aéroport prévue deux ans plus tard, fin 2017...

    On voit donc qu'il y a urgence à trouver un consensus et à se mettre d'accord, car même si le projet de Notre-Dame-des-Landes serait abandonné et qu'il faudrait donc agrandir l'actuel aéroport Nantes Atlantique (ce qui est très compliqué compte tenu de sa situation géographie, enclavé entre l'agglomération nantaise densément peuplé et le Lac de Grand-Lieu, classé Natura 2000...) car tout reprendre à zéro prendrait des années : des années supplémentaires que les autorités aéroportuaires n'ont pas pour faire fasse au trafic attendu !

    Ce projet est acté depuis longtemps, il a d'ailleurs fait l'objet d'un débat public depuis 2003, débat qui a abouti à le déclarer d'utilité public !

    Ce n'est donc pas parce que quelques marginaux anarchistes venu de toute la France et de toute l'Europe (Angleterre, Pays-Bas, Allemagne, Espagne) se sont emparé du site pour, disent-il "tester un nouveau modèle social" qu'ils doivent prendre en otage une population Breto-ligérienne (ou Ligéro-bretonne, à vous de voir) majoritairement en faveur de ce projet. Il faut savoir que les nantais sont majoritairement pour la réalisation de ce projet, puisque le centre de l'agglomération nantaise et quotidiennement survolé par des dizaines d'avions...

    Enfin, pour les écolos qui prétendent défendre la "nature", je leur demande : mais de quelle nature parle-t-on ici ? D'une nature complètement artificialisé, qui ne sera finalement que très peu impacté par ce projet compte tenu de la compensation de 200% qui sera faite (ce qui est donc plutôt une aubaine en fin de compte), alors que face à ça l'aéroport Nantes Atlantique se situe à quelques centaines de mètres seulement du Lac de Grand lieu, réserve naturelle régionale classée Natura 2000.
    Alors, je vous le demande : de qui se moque-t-on ?

  • Mat44bzh
    Mat44bzh     

    "Le trafic aérien va baisser, c'est déjà plus ou moins le cas" : ah bon ?
    L'an dernier l'aéroport de Nantes Atlantique a connu une hausse de 7% de son trafic par rapport à 2010, année où il avait d'ailleurs déjà subit une très forte hausse de +14% par rapport à 2009 (dû à un effet de "rattrapage", après une petite baisse de 3%, alors qu'elle était de 6% au niveau national, due à la crise économique et financière).

    Tout ça pour dire qu'il y avait 2,6 millions de passagers en 2009 et qu'en 2012 l'aéroport sera au dessus des 3,5 millions de passagers (il s'agit ici de la plus forte progression observé en France). Pour rappel, le seuil de saturation de l'aéroport Nantes Atlantique est de 4 millions de passager, autrement dit, ce seuil de saturation sera atteint fin 2015, avant même la mise en service du nouvel aéroport prévue deux ans plus tard, fin 2017...

    On voit donc qu'il y a urgence à trouver un consensus et à se mettre d'accord, car même si le projet de Notre-Dame-des-Landes serait abandonné et qu'il faudrait donc agrandir l'actuel aéroport Nantes Atlantique (ce qui est très compliqué compte tenu de sa situation géographie, enclavé entre l'agglomération nantaise densément peuplé et le Lac de Grand-Lieu, classé Natura 2000...) car tout reprendre à zéro prendrait des années : des années supplémentaires que les autorités aéroportuaires n'ont pas pour faire fasse au trafic attendu !

    Ce projet est acté depuis longtemps, il a d'ailleurs fait l'objet d'un débat public depuis 2003, débat qui a abouti à le déclarer d'utilité public !

    Ce n'est donc pas parce que quelques marginaux anarchistes venu de toute la France et de toute l'Europe (Angleterre, Pays-Bas, Allemagne, Espagne) se sont emparé du site pour, disent-il "tester un nouveau modèle social" qu'ils doivent prendre en otage une population Breto-ligérienne (ou Ligéro-bretonne, à vous de voir) majoritairement en faveur de ce projet. Il faut savoir que les nantais sont majoritairement pour la réalisation de ce projet, puisque le centre de l'agglomération nantaise et quotidiennement survolé par des dizaines d'avions...

    Enfin, pour les écolos qui prétendent défendre la "nature", je leur demande : mais de quelle nature parle-t-on ici ? D'une nature complètement artificialisé, qui ne sera finalement que très peu impacté par ce projet compte tenu de la compensation de 200% qui sera faite (ce qui est donc plutôt une aubaine en fin de compte), alors que face à ça l'aéroport Nantes Atlantique se situe à quelques centaines de mètres seulement du Lac de Grand lieu, réserve naturelle régionale classée Natura 2000.
    Alors, je vous le demande : de qui se moque-t-on ?

  • gaelq29
    gaelq29     

    Encore un qui travail pour la postérité!!! Je voudrais vous rappeler qu'il y a déjà quelques aéroports de délestage qui ne ne servent à rien! comme Reims. sans parler des bases militaires fermées (Base aérienne 101 Toulouse-Francazal ou la Base aérienne 103 Cambrai-Épinoy et la Base aérienne 217 Brétigny-sur-Orge ou encore la Base aérienne 921 Taverny....) ou dissoutes .du gaspillage comme toujours http://www.facebook.com/groups/120945284481/ Je voudrais aussi rajouter qu'un kyste peu très bien se dissimuler, mais pas un furoncle .

  • vince44
    vince44     

    [Contenu Modéré]

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire