En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Aérospatial: qui veut la peau du patron de Swiss Space Systems?

Mis à jour le
Pour placer ses petits satellites en orbite, S3 a prévu de recourir à un Airbus A300, qui monte à 10.000 mètres avec la navette sur son dos. Celle-ci continue ensuite, seule, à grimper en altitude pour mettre en orbite, via une petite fusée, les satellites sur orbite basse.
 

Le PDG et fondateur de cette start-up suisse se remet à peine d'une très violente agression physique. Sa société qui veut démocratiser l'accès à l'espace et organiser des vols en micropesanteur menacerait-elle des intérêts?

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire