En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Pour l'instant, les choses sont au point mort chez Air France.
 

Le comité central d'entreprise de la compagnie aérienne a été brutalement stoppé lundi. Pourtant, il était nécessaire pour l'avenir du groupe.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • ornicar
    ornicar     

    Vous connaissez pas la chanson <<tombé la chemise>> il n'y pas de suite

  • MOA01
    MOA01     

    Absolument RIEN car Taubira veille…

  • caneton 01
    caneton 01     

    Vous voulez la paix sociale en France : c'est pas compliqué, que du bon sens.
    Vous supprimez toutes les énormes subventions gouvernementales allouées aux syndicats avec nos impôts, et qu'ils ne vivent que de leurs cotisations. Nous sommes le seul pays où s’exerce de telles pratiques. Ils seront alors beaucoup plus représentatifs et respectueux de leurs adhérents dont ils se foutent complètement; ne représentant qu'une partie infime de leurs ressources. D'autant plus que cela entraînera la disparition des plus véreux et nuisibles.
    La pratique actuelle ne subsiste que dans un but électoraliste et l'on sait très bien pour qui votent tous ses destructeurs inconscients de pans entiers de notre économie.

  • beaudolo
    beaudolo     

    Quand dans la presse internationale on lit ceci:"French workers have a disturbing history of violence towards businesse xecutives", ce n'est plus la peine d'essayer de faire venir des investisseurs pour céer la croissance et diminuer le chômage en France, laissons les commandes à l'extrême gauche et partons vivre ailleurs, on reviendra quand la France sera à la hauteur de Cuba ou de la Corée du Nordl!

    MOA01
    MOA01      (réponse à beaudolo)

    et oui.... triste mais vrai...

  • francinette
    francinette     

    Excellente idée d'avoir mis en ligne cette intervention de Nicolas Doze sur BFM Business, intervention réitérée ce matin en condensé dans sa rubrique quotidienne "la chronique de l'éco" sur BFMTV. Il y expliquait à nouveau très clairement qu'aujourd'hui Air France c'est 7 années de déficit cumulées, que la moitié des vols perdent de l'argent, et qu'en bourse Air France valait désormais 3 fois moins que Lufthansa, et 10 fois moins que Ryanair.

    A ce train-là, le plus gros risque encouru ça n'est pas les 2 900 emplois menacés faute d'avoir négocié et enfin accepté les changements nécessaires, mais la disparition pure et simple d' Air France.

    Les syndicats et les salariés qui ne veulent pas voir la réalité en face et/ou qui ne défendent que leurs propres intérêts immédiats mènent Air France tout droit à sa perte !

    beaudolo
    beaudolo      (réponse à francinette)

    Je crois que les 46 pouces en bas prouvent que francinette a mis dans le mille! n'en déplaise à tous les "gauchos" qui viennent d'arriver sur le forum, téguidés par les syndicats, par Meluche, par filoche, ....

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    http://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/quand-bruxelles-incite-ses-citoyens-a-se-denoncer-entre-eux-920097.html

  • Manguifirek
    Manguifirek     

    Quelle suite . . . stopper aussi Notre Dame des Landes !

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    Lettre au gouvernement

    MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE,

    MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE,

    NOUS VOUS DEMANDONS DE STOPPER LE DÉMANTÈLEMENT D’AIR FRANCE

    Alors qu’Air France vient de fêter son 82ème anniversaire, cette compagnie emblématique qui a toujours su porter fièrement le drapeau français à travers le monde est en train de se faire discrètement dépecer. C’est le symbole même de la France qui est menacé ainsi que les 450 000 employés que cette compagnie génère. Selon une étude réalisée au sein du laboratoire Humanis de l’EM Strasbourg, 1, 4% du PIB français serait lié à l’activité d’Air France qui entretient toute une vie économique ayant une incidence jusque dans les régions qui ne sont pas desservies par la compagnie en raison de la forte interpénétration des économies régionales. Air France aurait plus de 2 milliards d’euros d’impact dans les sept régions sans aéroport, soit environ 32 609 emplois.



    En qualité de salariés dépendant directement ou indirectement de l’activité d’Air France ou en qualité de membres de la famille de ces salariés, ou encore amoureux de ce pavillon français, nous demandons solennellement au Président de la République Française, Monsieur François Hollande, d’arrêter ce processus de destruction de notre compagnie nationale. Depuis 10 ans, ce sont déjà près de 9000 emplois propres à Air France (ce qui n’inclut pas les emplois des sous-traitants) qui ont été détruits par le biais de plans de départs volontaires. Ces 9000 personnes sont pour la plupart allées grossir les rangs des demandeurs d’emplois… Est-ce là le résultat de la politique volontariste de sauvegarde de l’emploi tant promise par notre Gouvernement ?



    Aujourd’hui, la Direction Générale d’Air France annonce plus de 3000 licenciements secs si les salariés n’acceptent pas la disparition de certains métiers chez les personnels sol, ou encore un nombre conséquent d’heures de travail supplémentaires non payées pour les navigants ainsi que la suppression de jours de repos et de congés…

    C’est une véritable casse sociale qui est en train d’être orchestrée alors que la compagnie est en voie de retrouver un équilibre budgétaire avec un niveau record de passagers transportés cet été. Une embellie qui arrive enfin et qui est en grande partie due aux efforts importants que les personnels d’Air France ont accompli ces 3 dernières années. Et pourtant, aujourd’hui, les salariés d’Air France vivent dans un climat de peur et de chantage permanent sous la bienveillance de son actionnaire principal : l’ETAT !



    La Direction d’Air France fait le choix de l’attrition en supprimant une dizaine de lignes Long Courrier dans un premier temps, ce qui entraînerait, et cela n’a pas de précédent dans l’histoire d’Air France, un recours à un plan de licenciements secs. Puisque l’Etat est le seul et véritable arbitre, c’est donc à Messieurs HOLLANDE et VALLS qu’incombera directement la responsabilité d’un tel désastre. Ce ne sont pas les salariés d’Air France et les sous-traitants qui doivent payer pour que la compagnie reste compétitive, alors qu’elle est asphyxiée par des taxes, une pression fiscale insupportable et des choix politiques qui lui sont préjudiciables.

    Car c’est bien l’Etat Français qui est directement responsable de la situation d’Air France de par ses arbitrages pénalisants pour les compagnies françaises comme Air France. En conséquence, nous vous adressons officiellement, Monsieur le Président de la République et Monsieur le Premier Ministre, plusieurs requêtes :



    Nous demandons la suspension de la taxe Chirac qui génère environ 90 millions d’euros de surcoût aux compagnies françaises, ce qui affecte directement la compétitivité face à la concurrence des compagnies étrangères.

    Nous demandons la diminution des taxes aéroportuaires pratiquées par Aéroports de Paris, voire leur disparition pure et simple comme cela s’est fait dans d’autres pays. L’Etat Français ne peut se servir d’ADP pour collecter indirectement des impôts et ainsi grever encore un peu plus la compétitivité des compagnies aériennes françaises.

    Nous demandons la restitution des 13 millions d’euros de dividendes que l’Etat, en tant qu’actionnaire principal, a ponctionnés à Air France entre 2013 et 2014 alors que les comptes de la compagnie étaient dans le rouge (rapport de la Cour des Comptes).



    Nous dénonçons les concurrences déloyales qu’Air France rencontre sur son propre territoire national : celle du TGV qui se développe avec l’argent public et qui affaiblit de facto les compagnies aériennes françaises et les aéroports de province et celle des compagnies lowcost, tel que Ryanair, qui touchent des subventions locales conséquentes.

    Nous dénonçons l’

    MANENTIAL
    MANENTIAL       (réponse à MANENTIAL )

    Nous dénonçons la volonté de la Direction Générale d’Air France qui n’attend que le feu vert du Gouvernement pour créer une branche TRANSAVIA EUROPE qui emploierait du personnel étranger avec un contrat social et des salaires moins disants. Le Conseil Economique Social et Environnemental, dans son rapport adopté le 22 septembre 2015, a d’ailleurs dénoncé ce dumping social intra-européen de nos emplois qui menace l’aérien français et qui nous renvoie aux heures les plus sombres de la marine marchande française.

    Nous rappelons, par ailleurs, que le CICE a rapporté au groupe Air France 66 millions d’euros, sans que notre entreprise ne s’acquitte de sa dette morale envers l’Etat Français, en s’inscrivant dans une démarche d’investissements qui conforte nos emplois. Notre actionnaire principal se doit d’être vigilant sur ce point. Les représentants de l’Etat au Conseil d’Administration ont pour obligation d’être plus réactifs sur la bonne utilisation de cet argent public.

    Nous vous rappelons que sous l’égide de Monsieur Laurent FABIUS le tourisme a été érigé comme cause nationale pour renforcer l’économie de notre pays. Or, quel est le meilleur vecteur de développement du tourisme qu’une compagnie aérienne nationale, plutôt que de favoriser l’ouverture de notre espace aérien aux compagnies du Golfe ? Nous ne pouvons accepter cette décision politique qui, à terme, détruira l’emploi français.



    L’avenir des compagnies aériennes en général et d’Air France en particulier dépend donc de vous, Messieurs le Président de la République et le Premier Ministre. Vos arbitrages, votre politique de taxation inique, vos choix stratégiques mènent droit notre Pavillon Français vers une véritable catastrophe économique et sociale. Vous seuls avez le pouvoir de sauver nos emplois, de sauver des emplois français, comme vous vous y êtes si souvent engagés. Nous attendons de votre part des actions et des prises de décision fortes pour stopper la casse d’Air France qui aura des conséquences sociales et politiques cataclysmiques.



    Le collectif Sauvons Air France.

    Par Gérard Filoche |

    MOA01
    MOA01      (réponse à MANENTIAL )

    Toujours et encore, manential pond de kilomètres de bêtises et se répond à lui-même… Le choix est simple : soit Air France se réforme et les « seigneurs du ciel » ah ah ah acceptent de travailler come tout le monde soit la compagnie coule… Simple !!!

    PS. Et en plus iI se prnd pour u roi "nouss demandons..."

    francinette
    francinette      (réponse à MOA01)

    L'explication du "nous demandons ..." et du reste est à trouver en toute fin de message : "Le collectif Sauvons Air France.
    Par Gérard Filoche" (frondeur du PS).

    Manential a pour habitude de nous inonder de tout ce que la gauche de la gauche peut bien raconter en large et en travers.

Votre réponse
Postez un commentaire