En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
François Hollande veut que des discussions s'engagent avec les entreprises susceptibles de passer des commandes ferroviaires.
 

Le chef de l'État a fixé un "objectif" au gouvernement: sauvegarder les activités du site de Belfort, qu'Alstom veut transférer. Le Président a aussi mis la pression sur le groupe en rappelant qu'il avait oeuvré pour ses commandes à l'étranger. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • bergheim
    bergheim     

    Alstom n'est pas une société belfortaine mais alsacienne : la SACM de Mulhouse !!!!

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    La gauche a détruit ce pays avec les syndicats et leurs grèves intempestives,tout a commencé avec Mitterrand,les usines,mines ont fermé et les industriels avec l’aide de l’état ont investit dans des pays compétitifs,les 35 heures ont achevé le déclin,Florange ,Alstom,LU ect…..les dégats injustifiés grace aux augmentations intempestifs des taxes,impots qui ont fait fuir les investisseurs,et les riches,les mouvements sociaux de la SNCF,RATP,EDF ect…..qui ne veulent pas de réformes,SNCF 50 milliards de dette,ainsi que d’autres que nous payons,nous les contribuables,la vache à lait de ce pays,l’assistanat a outrance pour certains fainéants qui refusent de travailler,pour une république royale,les politiques de tous bords qui refusent de réduire leurs privilèges,des gouvernements d’incapables,qui créé des petits boulots à salaires réduits,la France est devenue un pays d’assistés.

    vauban
    vauban      (réponse à mirabelle57)

    heureusement que les mines ont fermé, et les entreprises non rentables n'ont pas vocation à exister et le pays n'a pas à les assister!!!

    mirabelle57
    mirabelle57      (réponse à vauban)

    On préfère gaspiller l'argent en renflouant les caisses de la SNCF ...... et d'autres,et proposer le RSA !!

  • danbas84
    danbas84     

    Le gouvernement détient 20% du capital de Alsthom !!!
    Le gouvernement est un très mauvais actionnaire ...
    Et s'il avait été en phase avec sqa politique de transport il aurait trasformé la fabrication de trains en fabrication de cars ....
    Mais bon ... Mauvains hier.... Mauvais aujoud'hui et mauvais demain !

    vauban
    vauban      (réponse à danbas84)

    avec 20% le gouvernement n'a pas le pouvoir de décision !!!

  • vauban
    vauban     

    rapport qualité prix, les locs d'Alstom Belfort ne tiennent pas la route, trop chères pour ce qu'elles sont!

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Ce pays était florissant,il n'est plus que l'ombre de lui même,massacré par les politiques et les syndicats.

  • Pascal190
    Pascal190     

    Très intéressante émission "Les Experts" à propos de l'annonce par Alstom de la fermeture prochaine de son usine de Belfort.
    Je me permets de vous apporter quelques précisions :
    - Ce qui est en cause, ce n'est pas la santé financière d'Alstom, réduit à son activité ferroviaire depuis 2 ans, qui est plutôt florissante.
    - Le sujet concerne uniquement l’usine de Belfort, l'un des 13 sites d'Alstom en France.
    - L'usine de Belfort est dédiée non à la construction de "trains", mais de locomotives fret. La SNCF ayant choisi de laisser mourir son activité fret, le marché intérieur d'Alstom pour ce type de produit a disparu.
    - Par ailleurs, les locomotives fret ELECTRIQUES proposés par Alstom sont maintenant considérées comme dépassée technologiquement. Les réseaux européens commandent donc des locomotives fret aux concurrents d'Alstom Bombardier et Siemens, ce qui est parfaitement légitime.
    - Pour les locomotives fret DIESEL, Alstom a perdu son savoir-faire depuis plusieurs décennies. Pour honorer la dernière commande de la SNCF, il y a une dizaine d'années, Alstom a du s'allier à Siemens qui a livré la part la plus technique (moteurs, régulation, électronique, informatique, etc...), Alstom se contentant de la partie mécanique très classique et du montage final. La commande récemment passée par la SNCF, ou plutôt par sa filiale de location de locomotives Akiem, au spécialiste allemand Vossloh est donc tout à fait légitime.
    Par conséquent, le sort de l'usine Alstom de Belfort était scellé depuis longtemps.

    Ce qui est intéressant, c'est de comprendre pourquoi Alstom annonce la fermeture de Belfort MAINTENANT.
    La SNCF doit acquérir un grand nombre de rames de RER destinées au prolongement du RER E à l'ouest (projet Eole).. A cet effet, elle a déjà lancé deux appels d'offre successifs déclarés l'un comme l'autre 'infructueux" car le vainqueur n'était pas le constructeur souhaité, Alstom, mais le constructeur espagnol CAF (qui dispose d’ailleurs d'une usine en France à Bagnères-de-Bigorre).
    - Le TROISIEME appel d'offre vient une fois de plus de désigner CAF comme vainqueur. Perdant lors de cet appel d'offre, Alstom lance donc son chantage habituel auprès des politiques et menace en filigranes de fermer aussi son usine de Valenciennes où sont construits les RER si elle n'est pas choisi pour ce marché.
    - Il faut cependant savoir que cette usine ne risque rien actuellement, puisqu'elle vient d’engranger un giga-marché de 2,2 milliards d'euros pour des métros sur pneus destinés à Paris ans et sera probablement choisie début 2017 pour les rames de métro du Grand Paris Express (marché de 1,8 milliards d'euros).
    - Ce qui est amusant, c'est de voir les élus de droite (X. Bertrand) comme de gauche courir à Matignon pour faire casser les résultats d'un appel d'offre avec comme seul argument "une commande passée à la CAF et non à Alstom, serait un boulevard pour Marine le Pen dans la région des Hauts-de-France.
    Plus libéral que moi tu meurs !

    danbas84
    danbas84      (réponse à Pascal190)

    Excellente analyse....

    beaudolo
    beaudolo      (réponse à Pascal190)

    Pourquoi les médias ne nous disent-ils pas cela, on nous prend pour des zozos? on parle toujours de la liberté de la presse moi je vois surtout la dictature de la presse et des médias qui sont capables de faire élire Paul plutôt que Jacques, en fonction de leurs intérêts personnels

  • beaudolo
    beaudolo     

    Si j'ai bien compris, Hollande veut le maintien d'Alstom à Belfort dans un but purement électoraliste et nous les contribuables nous allons payer les déficits, c'est bien celà?

  • Pascal190
    Pascal190     

    Très intéressante émission "Les Experts" à propos de l'annonce par Alstom de la fermeture prochaine de son usine de Belfort.
    Je me permets de vous apporter quelques précisions :
    - Ce qui est en cause, ce n'est pas la santé financière d'Alstom, réduit à son activité ferroviaire depuis 2 ans, qui est plutôt florissante.
    - Le sujet concerne uniquement l’usine de Belfort, l'un des 13 sites d'Alstom en France.
    - L'usine de Belfort est dédiée non à la construction de "trains", mais de locomotives fret. La SNCF ayant choisi de laisser mourir son activité fret, le marché intérieur d'Alstom pour ce type de produit a disparu.
    - Par ailleurs, les locomotives fret ELECTRIQUES proposés par Alstom sont maintenant considérées comme dépassée technologiquement. Les réseaux européens commandent donc des locomotives fret aux concurrents d'Alstom Bombardier et Siemens, ce qui est parfaitement légitime.
    - Pour les locomotives fret DIESEL, Alstom a perdu son savoir-faire depuis plusieurs décennies. Pour honorer la dernière commande de la SNCF, il y a une dizaine d'années, Alstom a du s'allier à Siemens qui a livré la part la plus technique (moteurs, régulation, électronique, informatique, etc...), Alstom se contentant de la partie mécanique très classique et du montage final. La commande récemment passée par la SNCF, ou plutôt par sa filiale de location de locomotives Akiem, au spécialiste allemand Vossloh est donc tout à fait légitime.
    Par conséquent, le sort de l'usine Alstom de Belfort était scellé depuis longtemps.

    Ce qui est intéressant, c'est de comprendre pourquoi Alstom annonce la fermeture de Belfort MAINTENANT.
    La SNCF doit acquérir un grand nombre de rames de RER destinées au prolongement du RER E à l'ouest (projet Eole).. A cet effet, elle a déjà lancé deux appels d'offre successifs déclarés l'un comme l'autre 'infructueux" car le vainqueur n'était pas le constructeur souhaité, Alstom, mais le constructeur espagnol CAF (qui dispose d’ailleurs d'une usine en France à Bagnères-de-Bigorre).
    - Le TROISIEME appel d'offre vient une fois de plus de désigner CAF comme vainqueur. Perdant lors de cet appel d'offre, Alstom lance donc son chantage habituel auprès des politiques et menace en filigranes de fermer aussi son usine de Valenciennes où sont construits les RER si elle n'est pas choisi pour ce marché.
    - Il faut cependant savoir que cette usine ne risque rien actuellement, puisqu'elle vient d’engranger un giga-marché de 2,2 milliards d'euros pour des métros sur pneus destinés à Paris ans et sera probablement choisie début 2017 pour les rames de métro du Grand Paris Express (marché de 1,8 milliards d'euros).
    - Ce qui est amusant, c'est de voir les élus de droite (X. Bertrand) comme de gauche courir à Matignon pour faire casser les résultats d'un appel d'offre avec comme seul argument "une commande passée à la CAF et non à Alstom, serait un boulevard pour Marine le Pen dans la région des Hauts-de-France.
    Plus libéral que moi tu meurs !

Votre réponse
Postez un commentaire