En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Arnaud Montebourg a estimé que le dossier Alstom n'était "pas plié".
 

Alors que le groupe français a annoncé, ce mercredi 30 avril, qu'il privilégiait le scénario d'une vente de ses activités énergies à General Electric, le ministre de l'Economie a posé ses conditions. Tout en envisageant une hausse de la participation de l'Etat au capital d'Alstom.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • CitronPresse
    CitronPresse     

    Nous sommes déjà les champions de la pression fiscale, en surendettement, et en déficit important qu'on arrive difficilement à remettre sous contrôle, donc d'où viendrait cet argent ?

  • Corbieres16
    Corbieres16     

    Mon âge me permet d'analyser les choses avec un peu d'expérience et de recul. Je suis né et ai grandi dans un pays merveilleux, la France qui, au lendemain de la Libération, s'est reconstruite avec ardeur et enthousiasme, autour d'une politique familiale et sociale et d'entreprises d'Etat qui faisaient l'admiration des autres nations (Sncf, Air France, Edf...) et de petites et moyennes entreprises dont les carnets de commandes étaient bien remplis. Puis il y eut le Marché Commun (Bénélux, France, Allemagne, Italie). Ces pays se mirent à lever quelque peu leur frontière et à coopérer, tout en respectant la souveraineté de chacun. Jusque là, tout allait bien et le travail ne manquait pas. Puis vint l'arrivée du cheval de Troie, la GB et son Tatchérisme ultra libéral et son principe économique : ''tout ce qui rapporte doit être privatisé, tout ce qui coûte doit être nationalisé et supporté par l'impôt prélevé majoritairement sur les travailleurs''. Alors arrivèrent les vautours de cette doctrine, ces grands maîtres du capitalismes qui dépecèrent notre pays et continuent, aujourd'hui encore, à rogner ce qui lui reste de rentable. Ne nous y trompons pas ! les partis politiques dominants - UMP et PS, sont les servants inconditionnels des ces rapaces, et le FN, n'en déplaise à ceux qui y croient, en est lui aussi, l'un des plus ardent adeptes et sans doute le plus dangereux, car inavoué. Alors, l'avenir d'Alsthom ou de toute autre entreprise performante, leurs salariés, leurs cadres, les richesses nationales et locales qu'elles génèrent et sédentarisent, ne pèsent pas lourd, devant l'appétits de ces voyous de la Finance sans frontière. Les petits moulinets de colère de Montebourg, ne sont que du cinéma ! Il ne nous reste plus que la solution d'un changement radical de politique économique. Mais qui serait prêt à sauter le pas en allant voter intelligemment, voire plus radicalement encore ? Lisez ''les vivants et les morts'' de Gérard Mordillat et faite vous une idée.

  • globule31
    globule31     

    avec quel fric.....rigolo......encore des taxes et impots

  • valgego
    valgego     

    Tout le monde était au courant sauf lui , Montebourg gesticule pour donner aux syndicats l'illusion d'un soutien , et faire croire qu'il sauve des emplois lorsqu'il en fait perdre moins que ce qu'il a lui même prévu , en fait il en fera perdre encore ; vacuité du raisonnement shadock . La politique de droite , entachée des idéologies ringardes de gauche , et mise sur pied aux calandes grecques , arrive un peu tard après la guerre à la finance et le matraquage à 75% .La défense de nos entreprises , c'était .........il y a deux ans .

  • CitronPresse
    CitronPresse     

    C'est bien beau de demander et de réclamer, mais Alstom n'appartient pas à l'Etat Français, et la France ce n'est pas (encore) le Venezuela ou l'Iran - i.e. le droit de propriété existe encore.

  • canardeur
    canardeur     

    seul chose dont il et capable,c et d aboyer devant les cameras depuis 2 ans,comme ils se prennes pour des grandes stars a gauche,contrairement a ce qu il fait croire au peuple,l affaire et plie,après le rachat d Alstom,si il y as du nettoyage,c et encore les ouvriers français qui iront pointer a l anpe,quand ont et diriger par des incapables,il faut pas s étonner du résultat

Votre réponse
Postez un commentaire