En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Alstom: Hollande reçoit les patrons de General Electric et de Siemens

Mis à jour le
Alstom se laisse jusqu'à mercredi pour choisir entre GE et Siemens
 

L'industriel français, qui réunissait son conseil d'administration, dimanche 27, a annoncé qu'il "informera le marché d'ici mercredi 30 avril". Mais dès ce lundi, le patron de General Electric et celui de Siemens sont reçus à l'Elysée par François Hollande.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Qoique
    Qoique     

    Vendre une entreprise qui possède une activité énergie c'est un suicide ! ne pas mettre son veto, c'est mettre fin à la maitrise de l'avenir de la France.
    D'après Chevènement , "la reprise de la branche énergie d'Alstom porterait un coup fatal à l'indépendance de notre filière électronucléaire. Elle signifierait l'abandon par la France d'un des derniers pans de son industrie d'équipement".
    ALSTOM bradé pour des billets de Monopoly que la FED imprime à tour de bras ?
    Après l'aluminium de PECHINEY, les aciéries d'ARCELOR, PUBLICIS, PSA, SFR, LAFARGE, la spoliation du patrimoine industriel français semble s'emballer.
    Après la perte de nos emplois sacrifiés sur l'autel de la mondialisation "heureuse", voici pour parachever l'œuvre de destruction le moment du holdup de la propriété de nos grandes entreprises, constituées lentement et patiemment par les talents et les sacrifices de nos ainés, mais dont le capital a été peu à peu phagocyté par les fonds de pension anglo-américains sans aucune réaction de nos gouvernants, ce qui compromet les possibilités d'opposition à la perte du contrôle … De Gaulle doit se retourner dans sa tombe …

  • Andre Girod
    Andre Girod     

    Alsthom, GE ou Siemens, tout est expliqué dans le livre récemment publié: " Quand le Made in France devient le Mad in France" d'André Girod. Quand le fabriqué en France déclenche la colère en France lorsque l'entreprise est menacée d'une liquidation ou d'une vente: colère des syndicats, colère du gouvernement, colère des ouvriers. Mais les Français ne semblent( ri!en comprendre à l'économie et à la guerre industrielle. C'est la loi du marché! Ce qu'il faut c'est lutter à armes égales ( impôts, taxes, charges sociales, salariales) et innover, commercialiser. Le livre démontre que les services commerciaux des grandes entreprises ou des PME ne sont pas à la hauteur pour se battre, trop encombrées d'idéologie socialiste et d'humanisme. C'est le panier de crabes, c'est la jungle et l'auteur est bien placé pour en parler puisqu'il a vécu 40 ans à l'étranger et est le créateur du plus vaste programme d'enseignement du français aux Etats-Unis.
    Quand apprendrons-nous ? La lettre que Nicole Brisq alors au commerce a envoyée à l'auteur est significative de l'impuissance du gouvernement devant un tel tsunami industriel. La seule réponse valable qu'elle donne c'est une intervention massive des ministères, le public contre le privé et généralement le public nationalise ce qui est contraire aux réglements européens. La France est prise entre l'entreprise libre, l'Europe, son mauvais sens de l'investissement, son idéologie du tout intervenant gouvernemental

  • rowl
    rowl     

    ALSTOM devrait vendre son 'activité transport, garder l'énergie (l'avenir et la base de chaque économie), se lier avec l'Areva ou l'Edf !

  • hgo04
    hgo04     

    ALSTON doit rester européen...

  • lololol
    lololol     

    Moi président, je vous délesterais de votre patrimoine.

  • funky17
    funky17     

    Il va lui dire "j'aime pas les riches", et " je vais lacher les syndicats", un président à l'image de son pays... GE profitera de l'aubaine d'une entreprise au rabais. Merci la gauche

Votre réponse
Postez un commentaire