En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le groupe affichait près de 2 milliards d'euros de perte
 

En 2004, le gouvernement a aidé Alstom, au bord du gouffre. Une opération, qui n’a pas été sans conséquence, mais qui a permis de sauver ce géant qui emploie 75 000 personnes.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • hessat
    hessat     

    Et qu'alstom a surtout en bon de commande une centaine de TGV qui ont été commandé chez eux plutôt que chez Bombardier (moins cher). Du coup ? Alstom est sauvé parce qu'une autre entreprise controlée par l'état lui a filé du boulot. Qui paye ? Celui qui achéte ses bilets de train plus cher !

  • claranne
    claranne     

    Bourrage de crane pour essayer de donner raison à Montebourre.... Sans dire que le domaine n'est pas le même, ni les conditions, ni le marché.... décidément, la désinformation est de vigueur...

Votre réponse
Postez un commentaire