En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Après un échec professionnel, faut-il démissionner?

Laure Closier anime la chronique Happy Boulot
 

En politique, quand un élu est désavoué par l'impopularité d'une réforme, ou le résultat d'un référendum, la démission est une issue salvatrice. Elle peut même permettre de regagner en popularité. Mais dans le monde de l'entreprise, c'est très différent.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire