En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La cour d'appel de Paris, qui se penche ce mardi sur l'affaire Tapie, pourrait annuler l'octroi de 400 millions d'euros à l'homme d'affaires.
 

La cour d'appel de Paris se penche, ce 25 novembre, sur l'affaire de l'arbitrage qui a permis à l'homme d'affaires de toucher 403 millions d'euros. Elle pourrait annuler la décision de lui octroyer cette somme.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • kline
    kline     

    j'espère que ces braves dirigeants du credit lyonnais de l'epoque sont en prison : non contents de faire n'importe quoi avec l'argent public ils ont magouillé dans cette affaire adidas et en prime ils ont fondu les plombs de la banque !!! un tel niveau d'incompetence faut le faire tout de même !

  • spid
    spid     

    une parodie de justice,tout ça dans le but de faire oublier toutes les augmentations d impôts,de taxes faites par la gauche,mêmes si il et reconnu qu il devait pas avoir ce fric,il as tout claquer, ,,il en as plus rien a foutre,c est l état qui as payer,donc le contribuable,

  • comprendrepkoi
    comprendrepkoi     

    si l'état se retrouve à payer plusieurs milliards ce sera un magnifique fiasco de ce gouvernement...j'ai hate d'entendre Taubira sur le sujet ainsi que les journalistes du Monde...

  • comprendrepkoi
    comprendrepkoi     

    si l'état se retrouve à payer plusieurs milliards ce sera un magnifique fiasco de ce gouvernement...j'ai hate d'entendre Taubira sur le sujet ainsi que les journalistes du Monde...

  • Mirabel
    Mirabel     

    Les dernières cartouches destinées en fait à viser Nicolas Sarkozy.....

Votre réponse
Postez un commentaire