En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Manuel Valls a indiqué que le groupe de travail travaillera sur deux scénarios: une renégociation ou une résiliation des contrats
 

Le Premier ministre a annoncé, ce mercredi 31 décembre, qu'un groupe de travail allait être mis en place pour étudier les suites à donner sur les contrats de concessions autoroutières. Une éventuelle résiliation est repoussée à janvier 2017.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

22 opinions
  • dnomyar
    dnomyar     

    cela manque de courage, mais sachant que les Mrs qui nous gouvernent ont des parts dans ces sociétés .......

  • boris2749
    boris2749     

    Les autoroutes françaises ont été "concédées" en 2006 par Villepin, 1er ministre d'alors.
    Une vente à 14.8 milliards d'euros pour un bien estimé bien plus.
    Les concessions de longue durée arriveront à terme en 2028 et 2032. En attendant elles redistribuent des dividentes à hauteur de 15 milliards depuis leur privatisation. Ce montant atteste que le réseau autoroutier valait bien plus et que les concessions ont été une grande braderie.
    D'ailleurs les sociétés ont prévenues qu'elles réclameraient 40 milliards de dédommagement.
    Le gouvernement ne peut qu'attendre. Il n'a pas d'autres solutions.
    C'est la seule de raisonnable en ces temps difficiles.
    Allez dire qu'il s'agit là d'une mauvaise gestion socialiste est faux. Et ceux qui le disent le savent bien qu'ils manquent d'objectivité.
    Si le gouvernement avait accepté de payer des indemnités à hauteur de 40 milliards, là les critiquent auraient été fondées.

  • boris2749
    boris2749     

    Oui, un projet enterré.

  • colette bernard
    colette bernard     

    tu parles charles facile , ils ne seront plus au pouvoir
    encore une lacheté !

  • pat1
    pat1     

    Vu que en 2017, ils vont virer, c'est déjà dans les oubliettes....

  • harry23
    harry23     

    comme d'habitude 1 pas en avant 3 en arrière c'est le gouvernement

  • chopaul
    chopaul     

    On n'aime pas le terme autoroutes bradés!!

  • christ10
    christ10     

    aucun courage nous socialiste on ne fait rien on laise la merd.. au autre comme d'hab sacre nul voleur menteur de politique tous pourries

  • pierrot14
    pierrot14     

    Tout est repoussé en 2017 !! Comme quoi le prochain président, car ce sera certainement le cas, bénéficiera des savonnettes de sa gestion "audacieuse" ....

  • christian782
    christian782     

    Courage! Fuyons... on va laisser le bain et le bébé au gouvernement suivant. Pas question de payer les dédits d'annulation de concession à Eiffage et Vinci, avant...
    Outre que les impôts sur les Sociétés, les taxes sur les profits, rapportent plus que si on diminue les péages, ce n'est pas l'Etat et les collectivités qu'il faut donner en exemple en matière de gestion des recettes et de l'entretien des routes.
    Si c'était vrai, on aurait vu, ces 2 dernières années, disparaitre les trous en formation, les nids de poule, les accotement dangereux et revenir les bandes blanches, la signalisation et un éclairage décent.
    On en est très loin!

    chopaul
    chopaul      (réponse à christian782)

    J'ai constaté par moi même, le marquage au sol pratiquement invisible. Exemple l'autoroute entre Toulouse et l'A9, très dangereux car par temps de forte pluie, et je vous parle pas de nuit, les bandes blanches ne sont plus visibles.

Lire la suite des opinions (22)

Votre réponse
Postez un commentaire