En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Quel avenir pour la pub du service public ?

Mis à jour le
Quel avenir pour la pub du service public ?
 

La commission Copé, chargée de réfléchir aux moyens de supprimer la publicité de l’audiovisuel public, tenait sa première réunion ce matin.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Mauro Soldani
    Mauro Soldani     

    Voici une suggestion simple et évidente pour financer le service public télévisuel.

    Il s'agit de prélever 20% des revenus d'EDF sur la consommation électrique annuelle directement liée à la vision de programmes TV ce que je nomme les "Kilowatts audiovisuels" (KW AV).

    Cette mesure pourrait rapporter plus d’un milliard d’Euros aux chaîne publiques.
    A elle seule, la création télévisuelle permet en effet à EDF de facturer annuellement aux ménages de France 12,5 Milliards de KW !
    (Il y a 42.480.000 téléviseurs en France qui fonctionnent 3,24 h par jour à 0,25 KW par heure)

    Quand je regarde la télévision je ne regarde pas une lampe allumée mais bien de la création audiovisuelle, des programmes.

    Il me semble donc logique que les sociétés productrices et distributrices européennes de courant électrique participent à cette création qui leur procure d'énormes bénéfices.
    Il s'agit en fait du même type d'argument que celui qui a présidé à l'instauration de la contribution des câblodistributeurs européens à la production.

    Rappelons que le bénéfice net d’EDF dépasse 5,6 milliard d’Euros.

    Couplée à un prélèvement substantiel des revenus de la publicité sur les chaînes privées, cette mesure pourrait procurer les moyens nécessaires au maintien des chaînes publiques sans pénaliser les ménages.

    Je tiens à votre disposition une étude chiffrée.
    Avec mes meilleures salutations

    Mauro Soldani
    réalisateur producteur
    mauro.soldani@wallonieproductions.com
    Eygalières, le 27 mars 2008

  • PANACHE
    PANACHE     

    J ATTEND UNE REPONSE

  • PANACHE
    PANACHE     

    JE NE SAIT PAS POURQUOI ON SUPRIME LA PUB C EST UNE QUESTION

  • PANACHE
    PANACHE     

    JE NE SAIT PAS POURQUOI ON SUPRIME LA PUB C EST UNE QUESTION

  • PANACHE
    PANACHE     

    POURQUOI ON SUPRIME LA PUB 3YRR

Votre réponse
Postez un commentaire