En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les banques françaises se sont engagées à adopter un système de bonus malus pour leur traders...
 

« Pas de bonus sans malus. » C'est la nouvelle règle de rémunération des traders annoncée par Nicolas Sarkozy après sa réunion avec les banquiers français. Son objectif à présent : convaincre le G20.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • machia
    machia     

    Un bonus malus, ce ne sont pas des voitures assures et si les pertes sont de plusieurs milliards c'est quoi le malus.Pas de solution, la France doit attaquer en justice la banque et obtenir des dommages et interets pour atteinte a l'economie francaise.

  • myrtilles
    myrtilles     

    parole,parole, parole,comme d'habitude.

  • myrtilles
    myrtilles     

    reponse: ils ne pourrait pas nous payer.donc,il y aurait une banqueroute.

  • neu neu
    neu neu     

    chiche !!!!!!!!!!!!!!

  • Vikingduvtt
    Vikingduvtt     

    Très bien ! Une civilisation ne peut être bâtie sur du "virtuel" en proie à des fluctuations "curieuses" et non sécurisées.

    Mais... ? La crise n'est pas que là ! Si une entreprise ne vend pas, elle aura beau avoir les meilleurs compassions d'une banque, elle sera déficitaire et donc la banque fera ce qu'elle a à faire.
    Et pourquoi l'entreprise ne vend pas ? Car il n'y a pas d'acheteurs.
    Et pourquoi il n'y a pas d'acheteurs ? En tout cas, ce n'est pas à cause des traders.

    Le G20 ne possède aucune réponse face à la crise. Et cette proposition me parait non logique. Pourquoi handicaper des bonus s'il y a lieu de positiver une démarche d'entreprise ?
    Aujourd'hui, nous parlons de pollution. Si une entreprise arrive à trouver une énergie moins polluante risque t elle de ne pas avoir les pleins moyens pour oeuvrer à sa tâche ? Le bonus est tout de même un moteur indirect pour une entreprise.

    La crise est liée au pouvoir d'achat. La spéculation peut évidement agir sur celui-ci. Mais la faute n'est pas à remettre uniquement au système des traders. Une entreprise qui est bénéficiaire redonne de l'argent à ses actionnaires et quasiment pas aux travailleurs. Pour attirer les actionaires, il faut que le rendement à l'année soit très bon ! Et c'est pour cela que les salaires ont été gelé durant de nombreuses années, et évidement, les entreprises ont continué à valoriser leurs produits chaque année. La logique casse. Le trader n'est point un coupable, l'actionnaire landa non plus, c'est le système des capitaux qui est mal conçu.

    La révision par une gestion des bonus malus ne doit être qu'un début ! Le partage des recettes des entreprises entre actionnaires et partenariats sociaux doit être plus vivifiant pour les travailleurs.

    Pourquoi ne pas continuer sur cet élan ? Afficher des sanctions aux entreprises qui n'ont pas partagé équitablement entres ouvriers et actionnaires. Obliger de véritables révisions des salaires via, non le cac 40 qui ne sert à rien, mais vis à vis des augmentations du cout des énergies ? Bon... Je rêve...Mais ce serait bon !

  • papy40
    papy40     

    les banques mettent de plus en plus de penalit"s à leurs clients et versent des bonus aux cadres et aux traders c'est pourtant bien les clients qui les font vivre
    que se passerait-il si tout le monde retirait son argent?

  • cynicman
    cynicman     

    pppppppppppfffffffffffffff

Votre réponse
Postez un commentaire