En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Mario Draghi ne s'est pas alarmé du faible niveau de l'inflation.
 

Le discours du président de la banque centrale européenne, Mario Draghi, a eu pour effet de faire passer la monnaie unique au-delà des 1,38 dollar, ce jeudi 6 mars. Ses commentaires ont par ailleurs surpris.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • CitronPresse
    CitronPresse     

    C'est clair que la voie facile de la dévaluation n'est plus accessible à nos politiciens. Ils vont devoir trouver un courage, qu'ils n'ont pas, et prendre des décisions, qu'ils refusent de prendre, pour réduire les dépenses. Evidement, ils ne vont rien faire de plus qu'un clochard prit au hasard dans la rue, serait capable de faire.

  • daddy
    daddy     

    oups dindons !

  • daddy
    daddy     

    Nous sommes vraiment les dondons de la farce avec cet europe de merde !!!

  • FLIBUSTE
    FLIBUSTE     

    Tout le contraire de ce que demandent les peuples !!

  • korben
    korben     

    et ben , on n'est pas dans la merde avec les états unis, le royaume unis , les japonais , les chinois qui régulent avec la planche à billets .....et nous pauvres couillons on a les pieds et poings liés avec cette BCE alors que nos concurrents font ce qu'ils veulent .....continuons à aller droit dans le mur quand on aura 10 millions de chômeurs on d'en inquiètera

Votre réponse
Postez un commentaire