En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

BNP Paribas: Hollande a alerté Obama sur "le caractère disproportionné" des sanctions

Mis à jour le
Hollande va évoquer le dossier BNP Paribas avec Obama
 

L'Elysée a confirmé ce mercredi 4 juin que François Hollande avait fait savoir à son homologue américain qu'il considérait "l'amende injuste et disproportionnée" risquant de frapper la banque française.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • Qoique
    Qoique     

    Goldman Sachs toujours pas puni pour la Grèce !
    Des règles américaines s'imposeraient au monde entier sous seul prétexte que la transaction a eu lieu en dollars !
    Pourquoi s'en prendre seulement à la BNP et pas à toutes les banques des pays qui ont commercé avec l'Iran ou Cuba (à commencer par la Chine) ?
    On voit bien aussi ce qui pourra se passer en cas de rachat de la Division Énergie d'Alstom par GE.
    Le même juge, parait-il francophobe, qui a traité de l'affaire DSK et de l'amende grotesque envisagée pour la BNP pourrait, pour un motif quelconque à sa convenance ou à celle de la NSA, priver tous nos bateaux ou nos sous-marins nucléaires de turbines ou pièces de rechange ou bien empêcher le fonctionnement du suivi et repérage des satellites par la France.
    Cela présage aussi du pire pour ce qui naitra des négociations sur le fameux traité de libre-échange TAFTA.

  • danytou
    danytou     

    Hollande ne s'émeut qu'à mauvais escient ....( par ex. Léonarda ), c'est un amateur .

  • Monique33
    Monique33     

    @Ansaldo La BNP est-elle tout d'abord défendable par Hollande? Si elle en est avec la justice américaine, c'est qu'il y a quelques vices de forme! En France, « Selon que vous serez puissant ou misérable Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. »? Jean de La Fontaine
    Extrait de la fable Les animaux malades de la peste


    "Mise à jour : Blanc ou noir ne sont pas à prendre dans le sens du racisme qui à l'époque de De La Fontaine n'existait pas (XVII siècle), mais dans le sens de la sentence du tribunal qui comme aujourd'hui comme hier, condamne facilement le voleur d'orange, mais pas le voyou fusses t-il Président de la République... Dommage que cette question n'est pas été comprise..."

  • Chris741
    Chris741     

    Est ce que la sanction est disproportionnée, NON.
    --> c'est quand même étrange qu'aucun journalistes y compris nos journaux télévisés n'expliquent comment nous en sommes arrivée là.
    BNP Paribas s'est moqué des avertissement des Américains:
    - ils ont été rappelé à l'ordre une première fois parce qu'ils ne respectaient pas la réglementation
    - et contrairement à d'autres banques, ils ont continuaient, mais cette fois ci en "cachant" les nouvelles transactions.
    Donc Oui la sanction est méritée et arrêtons d'être chauvin, ils sont pris la main dans le sac, ils payent.

  • zaza70
    zaza70     

    10 milliards dollars, ça fait un peu près 7 milliards euros pour un grand groupe, ce n’est pas raisonnable ? Et presque 5 milliards d’euros pour Mr KERVIEL TOUT SEUL, c’est raisonnable ? Voyons Mr Hollande, laisser la justice américaine faire son travail comme vous avez laissé la justice française fait le sien.

  • Ansaldo
    Ansaldo     

    FH doit défendre BNP c’est normal et heureusement qu’il le fait. Mais l’Europe devrait faire quelque chose aussi sur le sujet et vite afin de démontré qu’elle n’est point une utopie. Aujourd’hui avec son attitude désinvolte l’Europe ne fait que confirmer l’opinion des Eurosceptiques !

  • valgego
    valgego     

    Monsieur Hollande ne s'est pas ému de la disproportion des suites données à l'affaire DSK - femme de ménage , par la justice américaine , c'était pourtant un de ses pairs dont il aurait du être solidaire ,,,, Pour BNP , il est concerné maintenant par la guerre à la finance , mais du côté des banques ???? pourtant la BNP est bien en déni moral de ne pas respecter ses engagements à l'égard des pays infréquentables !!!!

  • HERRIN
    HERRIN     

    Je ne vois pas ce qui est critiquable dans le fait de défendre nos intérêts lorsque ceux ci sont menacés notamment s'agissant de sanctions disproportionnées , mais j'aurai aimé que l'Europe se fasse entendre sur ce dossier, car BNPP est la première d'une longue liste.

  • verificator
    verificator     

    Si le pouvoir exécutif américain faisait mine d'intervenir dans le système judiciaire d'un état américain (en l'occurrence une juridiction de New York), il violerait tout simplement la Constitution et le congrès pourrait l'en empêcher. Cela s'appelle la séparation des pouvoirs. En France, évidemment, le cas serait plus vite réglé avec un contrôle fiscal inopiné lancé par Michel Sapin depuis Bercy sur la famille du procureur. Mais nous sommes un tout, tout petit pays.

  • Monique33
    Monique33     

    Mr Hollande se sent le droit de s'opposer à la justice américaine...C'est très curieux!
    Faire des cadeaux aux banques comme à la Société Générale?

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire