En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'amende de la BNP aux Etats-Unis pourrait excéder les 3 milliards de dollars.
 

La banque française serait accusée d'avoir fait des affaires avec des pays sous le coup de sanctions américaines pourrait devoir payer plus de 3 milliards de dollars d'amende. Jean-Laurent Bonnafé, directeur général de l'établissement, s'estime confiant.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Comme par hasard ça tombe quelques "jours" après que la France ait martelé son intention d'assumer ses commandes de Mistrals envers les Russes...

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Comme par hasard ça tombe quelques choses après que la France ait martelé son intention d'assumer ses commandes de Mistrals envers les Russes...
    Quand nos dirigeants se rendront-ils réellement compte que niveau institutions les américains ne sont pas nos amis, ils nous volent, espionnent, mentent, trompent, escroquent... Rien de pire qu'un ennemi qui n'avoue pas ce qu'il est et tente de faire passer pour un ami pour ses propres intérêts.

  • EMartens
    EMartens     

    3.5 milliards de $ de pénalités est exhorbitant, et très vraisemblablement sans commune mesure avec les montants en jeu, et les gains réalisés. cette façon de fixer des sommes sorties d'un chapeau fait ressembler la justice américaine à un système organisé de racket bien plus qu'à la justice d'un état de droit. il serait temps soit que l'UE exige des US davantage de tansparence dans leur système judiciaire, sans quoi il faut appliquer la même sévérité disproprtionnée à toutes les entreprises américaines qui contournent les reglements fiscales en basant leurs profits off shore

Votre réponse
Postez un commentaire